YouTube développe une fonctionnalité qui permet de « swatcher » (tester) des produits de beauté directement sur son visage. Cela pourrait rapporter gros à la plateforme.

Vous êtes vous déjà demandé en regardant un tutoriel maquillage sur YouTube si la couleur vous irait bien ? Il sera bientôt possible de le savoir. La plateforme a annoncé mardi 18 juin le lancement d’une nouvelle fonctionnalité en réalité augmentée, qui permet de visualiser l’effet d’un produit de beauté sur son propre visage.

Un test en 3D

Sur son blog officiel, YouTube a annoncé quelques nouveautés en matière de réalité augmentée et réalité virtuelle. L’une des nouveautés concerne le maquillage. Grâce à une modélisation en trois dimensions, il est possible de «  tester » (virtuellement) un produit aperçu dans une vidéo. D’après l’aperçu, ce sera plus efficace et utile qu’un swatch, c’est-à-dire un test effectué par les vidéastes sur une partie de leur corps — souvent l’avant-bras — pour rendre compte de l’aspect final. En effet, on peut voir si le produit correspond aussi à sa couleur de peau ou la teinte de ses cheveux.

YouTube

La fonctionnalité sera disponible à une date inconnue (elle est pour l’instant encore en développement) sur l’application mobile YouTube. Dans un premier temps, seule une seule marque participera, à savoir M.A.C. Mais à terme, il pourrait s’agir d’un véritable business. En effet, l’outil en réalité augmentée ne permet pas uniquement de tester et donc de potentiellement pousser le consommateur à l’achat. Il offre aussi à celui-ci la possibilité de commander plus facilement.

Sur l’exemple donné par YouTube, on voit un bouton bleu « shop » (« acheter ») qui renvoie vers vers une plateforme d’achats. Il suffit de quelques clics pour retrouver le rouge à lèvres.

Une belle opportunité commerciale

Ceci n’est pas sans rappeler des fonctionnalités développées par Instagram. Le réseau social racheté par Facebook en 2012 permet déjà de taguer des marques sur ses photos, mais il compte ici aller plus loin.

Instagram teste un outil de shopping. // Source : Montage Numerama

En mars, on vous racontait que la plateforme comptait ajouter un bouton qui permettra d’acheter un vêtement, produit de maquillage ou autre directement depuis son application mobile. Une vingtaine de marques testeront cette option dans un premier temps. Il pourrait s’agir d’un business très rentable car chaque mois, 130 millions de personnes cliquent déjà sur des photos pour voir les tags et donc retrouver un produit. Or Instagram prélèvera une commission sur les ventes.

On ignore pour le moment si YouTube fera la même chose. Le site qui revendique dans son communiqué 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels a effectué un premier test et en a déduit que 30 % des utilisateurs activaient l’expérience en 3D. Ils passaient en moyenne plus de 80 secondes à tester des produits en réalité augmentée.

Si les créateurs perçoivent une commission sur les ventes, cela signifie aussi qu’ils auront une nouvelle source potentielle de revenus. Cela serait d’autant plus intéressant que beaucoup craignent des démonétisations massives de leurs vidéos à cause de la nouvelle directive européenne sur les droits d’auteurs, et donc une baisse de leurs revenus publicitaires.

Partager sur les réseaux sociaux