Une entreprise spécialisée dans la pornographie en réalité virtuelle a développé des filtres pour adultes. Snapchat les a supprimés.

Snapchat ne veut pas de filtres pornographiques sur sa plateforme. Le réseau social a décidé de supprimer ceux qu’avait créé une entreprise du milieu, Naughty America, a révélé Variety mercredi 22 mai. Ils consistaient à faire apparaître des acteurs et actrices X derrière nous, grâce à un système de réalité augmentée.

Des filtres contraires aux règles de Snapchat ?

Sur Snapchat comme sur Instagram, il est possible de créer ses propres filtres ou Lenses. La plupart du temps, il s’agit de filtres innocents — bien qu’un peu angoissants –. Mais il arrive aussi que des filtres un peu plus osés soient inventés. C’est le cas de ceux pensés par Naughty America, une entreprise spécialisée dans la pornographie en réalité virtuelle.

Les filtres étaient-ils contraires aux règles de Snapchat ? // Source : Numerama

Naughty America avait développé plusieurs Lenses, dont l’objectif était de pousser les utilisateurs de Snapchat à s’inscrire à son site. Ils faisaient apparaître des stars du porno dénudées sur l’écran, en réalité augmentée.

Snapchat a supprimé ces filtres peu après leur création, ainsi que le compte de l’entreprise. Le CEO de Naughty America, Andreas Hronopoulos, a expliqué à Variety qu’ils étaient pourtant selon lui en accord avec les règles du réseau social. Il se justifie en disant que le but de Snapchat est de partager des images entre amis, et non pas publiquement.

Le réseau social qui interdit les contenus avec du « langage obscène » ou des formes de « nudité [ou] actes sexuels » n’a pas été de cet avis.

Un manuel pour recréer les filtres

Naughty America n’a pas dit son dernier mot : la firme propose à qui le souhaite des fichiers qui permettent de créer ses propres filtres pornographiques. Un manuel d’explications est même fourni. Andreas Hronopoulos affirme que plusieurs utilisateurs ont téléchargé les fichiers et créé leur propre filtre.

Snapchat va certainement avoir du mal à tous les supprimer. En temps normal, le réseau social vérifie manuellement les filtres très populaires, ou ceux qui ont été signalés par la communauté. Il a encouragé à le faire lorsque l’on voit un filtre pornographique.

Ce type de problématique risque d’être de plus en plus courant chez Snapchat. En ouvrant ses outils de création de filtres, la plateforme prend forcément le risque de dérapages plus ou moins contrôlés.

Crédit photo de la une : Montage Numerama

Partager sur les réseaux sociaux