Ca paraît difficile à croire, mais comment ne pas faire confiance au créateur de la saga Star Wars ? Réunis autour du Comdex 2002 à Las Vegas, George Lucas (réalisateur de Star Wars) et Peter Chernin (dirigeant de la Fox Entertainment Group) ont blâmé le piratage sur Internet, étranglant la créativité des artistes et la croissance de l’industrie technologique.

Pour George Lucas, ceux qui piratent ne font pas que s’attaquer aux grosses industries, mais également aux artistes créatifs, et ils mettent en doute l’avenir de l’indutrie cinématographique tout entière. Selon lui, les conséquences pourraient être bien dramatiques qu’on ne le pense.

Pour Peter Chernin, « le téléchargement non autorisé et la redistribution illégale de contenu protégé est devenue une épidémie. Et la progression rapide de ce vol numérique n’est pas seulement dommageable, il est mauvais, parce que c’est un crime« . Rien que ça…

L’homme poursuit : « La promesse d’Internet et du commerce électronique repose sur notre capacité à gagner de l’argent en faisant payer des clients, pas sur les consommateurs« .

Ces propos ne sont pas sans rappeler ceux de Rick McCallum, bien connu des fans de Star Wars (dont nous sommes) comme étant le producteur de la nouvelle trilogie, qui allait jusqu’à espérer pouvoir finir l’Episode III à temps…

Allons messieurs, souvenez-vous de ce passage de l’Episode IV, et de ce mémorable propos d’Obi-Wan alors que tout paraissait perdu pour nos héros :

Luke –  » Il y a sûrement un moyen de s’en sortir !  »
Han –  » Si il y en a un, je le connais pas ! J’ai mis toute la gomme. Ça va casser. Je me rendrai pas sans combattre.  »
Obi-Wan –  » La lutte est vaine. Mais il y a d’autres façons de remporter la victoire !  »

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !