Certains utilisateurs français ont pu tester Google Shopping, la plateforme d'e-commerce lancée par Google. Numerama a pu y avoir accès. Voici à quoi elle ressemble.

Google a lancé en phase de test Google Shopping, sa plateforme de e-commerce, a pu constater Numerama ce mercredi 20 mars 2019. L’interface très propre et instinctive n’est pas encore accessible à tous : seule la moitié de la rédaction a pu y avoir accès pour l’instant.

Pour grappiller des parts de marché sur la vente en ligne face au mastodonte Amazon, Google a donc développé une nouvelle plateforme pour devenir un intermédiaire sérieux entre les internautes et les e-commerçants.

Voici comment Google Shopping Fonctionne.

Google Shopping

Effacer les intermédiaires

À première vue, plateforme de Google Shopping a tout pour plaire : ergonomique, claire, elle prend clairement le contrepied des sites d’e-commerce parfois trop fouillis. Google a passé des partenariats avec plusieurs groupes français pour proposer certains de leurs produits sur son site, comme Darty, Boulanger ou encore Auchan et Carrefour.

Le nerf de la guerre se situe dans la petite étiquette bleue surplombée d’un « G » qui signifie « acheter avec Google ». La firme précise que si vous voyez cette étiquette, cela signifie que «  vous pouvez payer directement sur Google et profiter de notre garantie, incluant le service client et des retours facilités. » Cette étiquette s’affiche sur les produits que les clients peuvent acheter directement sur Google.

Google Shopping

Grâce à ça, Google peut garder les clients sur son site de A à Z, sans avoir à renvoyer du trafic vers un autre site. Cela fonctionne comme sur un site de e-commerce classique : vous ajoutez des objets à votre panier, passez à la « caisse » virtuelle, vous payez (via Google Pay ou en ajoutant vos coordonnées bancaires).

Le panier sur Google Shopping

Évidemment, Google met beaucoup plus en avant les produits qui ont le seau « G » : ceux-ci sont sélectionnés dans une bannière horizontale en haut de la page. Les autres, quant à eux, sont indiqués dans « autres options ». Cliquer sur le nom du produit renvoie vers la page produit — c’est ici que l’on trouvera par exemple Amazon.fr, le concurrent de Google sur ce segment.

La zone des produits des non-partenaires de Google // Source : Google Shopping

Comme le relève Business Insider France, Google ne s’occupera pas, en revanche, de la livraison, qui revient aux commerçants.

Que gagne-t-on, alors, à faire des courses sur Google Shopping au lieu de Darty directement ? La plateforme de Google est en fait un agrégateur géant qui permet de comparer à un seul endroit les prix de différents sites, puis de commander directement le produit sans quitter Google Shopping. La multinationale prend au passage une commission, dont le taux n’est pas précisé.

Il convient de noter que seuls quelques produits sont pour l’instant sélectionnés par e-commerçant, et donc qu’ils ne sont pas forcément tous agrégés. Si vous souhaitez faire une étude de marché complète, il faudra probablement vous rendre sur d’autres sites.

Partager sur les réseaux sociaux