Google a alerté Microsoft pour une faille exploitée dans Windows 7. Au passage, le géant du net recommande de migrer sur Windows 10.

C’est une découverte qui doit sonner comme un avertissement pour toutes les personnes qui utilisent encore Windows 7. Dans un billet de blog publié le 7 mars, Google signale qu’une vulnérabilité critique à été découverte dans le système d’exploitation de Microsoft. D’après les observations de la firme de Mountain View, elle est actuellement exploitée par des tiers malveillants.

« Nous croyons fermement que cette vulnérabilité ne peut être exploitable que sous Windows 7 en raison des récentes mesures d’atténuation ajoutées dans les nouvelles versions de Windows. Jusqu’à présent, nous n’avons observé que l’exploitation active sur des systèmes Windows 7 en version 32 bits », écrit le géant du net. Les autres versions sont donc manifestement hors de danger.

Windows 7 va bientôt fêter ses 10 ans de carrière.

Correctif en préparation. Mais…

Google précise que Microsoft a été alerté discrètement par ses équipes avant que l’affaire ne soit révélée au public. Un correctif est en train d’être mis au point. En attendant, il existe un risque pour les personnes encore sous Windows 7. Google leur recommande d’ailleurs de passer à un système d’exploitation plus récent, comme Windows 10, qui n’est a priori pas affecté par cette brèche.

Bien sûr, l’on peut objecter que Windows 10 peut aussi être un jour touché par une faille critique de même nature, sans que celle-ci ne soit documentée et nécessitant l’écriture d’un patch en urgence. Sauf que contrairement à Windows 10, qui a encore des années de mises à jour devant lui, le support de Windows 7 est en train de s’éteindre : après 2020, il n’y aura plus de patch de sécurité (fournis gratuitement).

Partager sur les réseaux sociaux