Des sortes de Google Glass construites par Tesla ? C'est possible. Mais ce ne sera pas pour vous.

Les Google Glass ont été un échec auprès du grand public, mais l’industrie a su tirer parti des avantages de ces outils d’un nouveau genre. En 2016, nous apprenions par une vidéo interne que Tesla les utilisait dans ses chaînes de montage pour accompagner les ouvriers, permettant d’automatiser certaines tâches qui auraient nécessité plus de temps sans les lunettes. Fin 2018, le constructeur automobile pourrait faire un pas de plus : un brevet déposé par Tesla indique une volonté de créer des lunettes connectées maison, répondant spécifiquement aux besoins des employés d’une chaîne de montage automobile.

Dans sa demande de brevet, Tesla parle d’un objet conçu pour la réalité augmentée, qui serait une manière pour les employés de contrôler chaque les étapes de la production. L’objet, avec lequel l’ouvrier peut interagir d’après le brevet, serait capable de reconnaître les parties d’un véhicule qui mérite une attention particulière lors des contrôles (rivets, découpes laser, joints d’étanchéité, etc.).

Ce faisant, ces lunettes produiraient une analyse de ce qu’elles voient et permettraient aux employés de faire des choix plus rapides et plus avisés. Par exemple, si au contrôle qualité, un joint n’a pas la bonne largeur, les lunettes seraient capables de distinguer l’irrégularité et de la signaler à l’employé. On se retrouve donc dans des scénarios qui mêlent la réalité augmentée et la vision par ordinateur, un projet somme toute ambitieux pour un constructeur automobile. Mais Tesla est confiant, décrivant ses lunettes comme capables « d’accélérer de manière significative la vitesse et l’efficacité de la chaîne de production, en particulier sur une chaîne de production d’automobiles ou de pièces d’automobiles  ».

Partager sur les réseaux sociaux