En difficulté avec l’un de ses principaux actionnaires, StarVR a mis son programme dédié aux développeurs en pause. Quelques semaines après l’avoir lancé…

Aura-t-on un jour la chance d’enfiler un casque de réalité virtuelle signé StarVR pour vivre une expérience dernier cri ? Ce n’est pas gagné. L’entreprise, soutenue par Starbreeze et Acer, a annoncé — le 8 décembre — sur son blog qu’il avait mis son programme en pause.

Un vrai coup dur pour StarVR, qui lançait, le 19 novembre dernier, les ventes du kit de développement, facturé 3 200 dollars et promettant un champ de vision à 210 degrés (contre 110 degrés pour le HTC Vive Pro).

Le casque StarVR actuel

Le casque StarVR actuel

Starbreeze en grosse difficulté

Un porte-parole de StarVR n’a pas hésité à jouer la carte de la transparence : « Nous croyons que mettre le StarVR Developer Program en pause est la décision la plus responsable compte tenu des incertitudes qui planent sur notre actionnaire étranger clé, et tandis que notre entreprise va devenir privée, ce qui pourrait aboutir à certains changements opérationnels ». StarVR va effectivement sortir du marché boursier de Taipei. 

L’actionnaire en question n’est autre que Starbreeze, qui a récemment dit au-revoir à son CEO et lancé un processus de reconstruction — alternative à la faillite — approuvé par la justice suédoise. En manque de liquidités, l’éditeur doit en passer par-là pour s’éviter une banqueroute fatale après l’échec commercial de Overkill’s The Walking Dead. Pour couronner le tout, le 5 décembre 2018, GamesIndustry rapportait une perquisition menée par l’Autorité suédoise pour la lutte contre la criminalité économique. Une personne a été arrêtée sur fond d’accusation de délits d’initié.

Face à cette situation trouble, il est compréhensible de voir StarVR prendre du recul. Et c’est dommage tant son casque, articulé autour de deux panneaux AMOLED de 4,77 pouces, a fait forte impression auprès de celles et ceux l’ayant essayé. Si tout rentre dans l’ordre, il trouvera sa place au sein de lieux dédiés aux divertissements (exemple : certains cinémas).

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !