Accusé d'espionnage par le gouvernement américain, Huawei a décidé de ne pas commercialiser ses Mate 20 et Mate 20 Pro chez l'Oncle Sam.

Le 17 octobre dernier, Huawei a officialisé ses Mate 20 et Mate 20 Pro. S’ils ne manquent pas d’arguments pour convaincre, ils ne seront toutefois pas commercialisés aux États-Unis, a confirmé le constructeur dans les colonnes de Business Insider le 22 octobre 2018.

Pourquoi le numéro 2 mondial se priverait-il d’un immense marché ? Tout simplement parce qu’il est dans le viseur du gouvernement américain. Ce dernier l’accuse d’espionnage pour le compte de la Chine — ou serait-ce du protectionnisme déguisé ? Pour l’heure, il semble porter ses fruits : en début d’année, les autorités avaient demandé à l’opérateur AT&T de rompre tout lien commercial avec Huawei.

Huawei Mate 20 Pro // Source : Numerama

Les grands perdants sont les consommateurs

Le grand perdant de cette décision est assurément le consommateur américain, qui pourra difficilement acquérir un duo de téléphones parmi les plus réussis de cette année. Le Mate 20 Pro, par exemple, à de quoi faire rêver : triple capteur dorsal, capteur d’empreintes digitales intégré à l’écran, sublime écran OLED ou encore reconnaissance faciale (qui marche bien). De quoi en faire l’un des meilleurs smartphone Android sortis en 2018.

Les intéressés auront quand même la possibilité de s’en offrir un exemplaire en passant par l’importation, ou une boutique qui propose des versions internationales. Dans son communiqué, Huawei précise : « Bien que des versions internationales de la gamme Mate 20 pourront être achetées sur internet ou chez certaines enseignes, nous encourageons tout un chacun à lire avec attention les informations sur la garantie et la compatibilité réseau avant l’achat. » 

Annoncée pendant la même conférence Huawei le 17 octobre, la montre Watch GT sera quant à elle bel et bien disponible.

Partager sur les réseaux sociaux