Dyson commercialise un deuxième produit onéreux pour se faire beau et belle dans la salle de bain : le Airwrap.

Il y a quelques années, Dyson a osé lancer un sèche-cheveux à 400 euros, vantant sa chaleur maîtrisée, son bruit moindre et son respect du cuir chevelu. Le spécialiste des aspirateurs sans sac ni fil récidive avec un nouveau produit baptisé Airwrap. Il s’agit d’un styler conçu pour boucler, onduler, lisser et sécher. Là encore, la facture s’annonce salée : à partir de 450 euros quand un lisseur ou un boucleur haut de gamme, seul, monte jusque dans les 200 euros (exemple : ceux de la marque GHD).

« Les températures extrêmes peuvent endommager les cheveux. C’est pour cela que nous utilisons le contrôle intelligent de la chaleur  », promet Ella Brimelow, Ingénieure en chef en dynamique des fluides. Plus concrètement, le Airwrap utilise les propriétés de l’air plutôt qu’une température élevée pour coiffer. D’où le prix.

L’effet Coanda

« Le styler Dyson Airwrap attire et enroule sans effort les cheveux », nous dit le constructeur, qui mentionne l’effet Coanda, phénomène aérodynamique régissant l’écoulement naturel d’un fluide par rapport à une surface courbe. Il permet, notamment, de faire voler un avion. Il faut bien justifier le tarif avec un peu d’ingénierie.

Capable d’offrir les plus belles boucles, l’objet promet aussi un effet brushing lisse comme chez le coiffeur. Il s’utilise sur des cheveux humides, qu’il séchera en même temps qu’il coiffera. Il est d’ailleurs livré avec un embout de pré-séchage pour préparer les cheveux à l’ondulation ou au lissage. Autrement dit, le Airwrap peut se substituer au sèche-cheveux.

Disponible en précommande pour une sortie le 12 octobre 2018 et livré dans un coffret de rangement, le Airwrap est proposé en trois versions :

  • L’édition Complete à 499 euros avec tous les accessoires disponibles ;
  • L’édition Volume+Forme à 449 euros axé sur cheveux plats et fins ;
  • L’édition Lissage+Contrôle à 449 euros axé sur les cheveux indisciplinés et sujets aux frisottis.

À mettre, éventuellement, sur la liste des cadeaux de Noël.

Partager sur les réseaux sociaux