Un YouTubeur japonais a publié une vidéo le 17 septembre 2018 de son Rubik's Cube 3x3 auto-réalisateur.

Plus besoin de s’entraîner, le Rubik’s Cube se résout désormais lui-même. Un YouTubeur japonais, Human Controller, a publié une vidéo de son Rubik’s Cube auto-réalisateur. En 30 secondes — on a chronométré –, le gadget parvient à aligner les six faces de couleurs unies. Certes, il a encore besoin de son humain pour l’empêcher de se fracasser sur le sol à cause de ses gigotements, mais il fait figure de précurseur, en attendant que les Rubik’s Cube prennent le pouvoir.

Le bricoleur d’élite n’en est pas à son coup d’essai. Il y a un an, le 26 avril 2017, il avait publié un premier essai fonctionnel, mais sur une version XL du casse-tête. Le Cube, rehaussé pour ne pas se balader sur la table comme son successeur, prenait plus d’une minute pour se résoudre. Il a fallu au vidéaste plusieurs années de recherches et de bidouillages, ainsi qu’un sérieux travail de miniaturisation, pour aboutir à ce projet final. À l’occasion de ce récent succès, il a publié quelques informations de son making-off, sans pour autant dévoiler toute l’électronique derrière son avancée.

Plus de 25 secondes plus lent que l’Homme

L’ancestral puzzle de 1974 est mis à toutes les sauces par les bricoleurs, ingénieurs et techniciens en tout genre. En juin 2016, un étudiant tchèque mettait au point un logiciel de réalité augmentée pour guider la résolution du cube. Quelques mois auparavant deux américains construisaient un robot pour terminer le casse-tête en moins d’une seconde. Le Cube auto-réalisateur a quant à lui au moins la décence de laisser l’humain aller plus rapidement. D’ailleurs, le Guinness record ne cesse de descendre. Le 8 mai 2018, l’australien Feliks Zemdegs le plaçait à 4,22 secondes, soit 32 centièmes de secondes de moins que son précédent record du monde. Mais également, 25 secondes de moins que le robot, et sans sauter sur lui-même.

 

Partager sur les réseaux sociaux