La Boring Company n'est plus à une facétie près. Voici donc une petite vidéo où l'on voit un employé se servir d'une manette Xbox One pour contrôler une machine.

Chez Numerama, on loue souvent les qualités ergonomiques de la manette Xbox One, certainement l’une des meilleures jamais conçues. Visiblement, la Boring Company est du même avis. Preuve en est avec cette vidéo postée sur Twitter le 8 septembre 2018 et partagée par Elon Musk, dans laquelle on voit l’accessoire imaginé par Microsoft. Mais pour quoi faire ? 

Si l’on en croit la séquence, les employés de la Boring Company parviennent à contrôler les machines avec un pad Xbox One à une distance raisonnable. On peut y voir un moyen peu coûteux d’optimiser des technologies créées par d’autres et cela ne manquera pas d’ajouter une corde à l’arc de la manette.

« Le meilleur jeu vidéo »

Tandis que la Boring Company s’est contentée de décrire la vidéo en insistant sur le côté « meilleur jeu vidéo » plutôt que le gain en matière de sécurité, Elon Musk, fondateur de l’entreprise, s’est permis de préciser qu’il s’agissait d’un test d’une nouvelle machine — chargée de creuser des tunnels. Nul ne sait si la manette pourra aussi servir à actionner le lance-flammes commercialisé il y a quelques mois.

Pour rappel, la Boring Company a plusieurs projets de tunnels qui permettront de relier des lieux avec une solution de transport ultra rapide. Elon Musk envisage notamment un trajet entre la ligne rouge du métro de Los Angeles et le stade des Dodgers.

Ce n’est pas la première fois qu’un produit estampillé Xbox est sollicité pour autre chose que du jeu vidéo. Par le passé, on a vu des manettes Xbox 360 prendre place dans des sous-marins américains pour diriger le périscope. Un autre exemple concerne Kinect : la technologie de la caméra, aujourd’hui abandonnée pour le gaming, a été introduite à la frontière entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, une zone très surveillée. « Je n’aurais jamais pensé qu’une console de jeux vidéo pourrait assurer des tâches de défense nationale » confiait, à l’époque, l’ingénieur ayant reprogrammé Kinect.

Partager sur les réseaux sociaux