Le réseau social Twitter expérimente une option suggérant les personnes à ne plus suivre, en se basant sur le niveau d'interaction que les membres ont entre eux.

Utiliseriez-vous une option vous suggérant de couper les ponts avec une personne qui est inscrite sur le même réseau social que vous ? C’est ce que cherche à savoir Twitter, avec une expérimentation impliquant une poignée d’internautes. Repérée par David Pearce, qui dirige les opérations marketing d’une ONG, la fonction lui a conseillé de se désabonner de Matt Navarra, un consultant spécialisé dans les réseaux sociaux.

Sur les captures d’écran, Twitter explique à l’utilisateur qu’il « peut améliorer son fil d’actualité en examinant certains comptes qu’il n’est peut-être pas nécessaire de suivre ». Un bouton « take a look » (« jetez un œil ») redirige alors l’internaute sur une page listant quelques profils avec lesquels, selon l’analyse du réseau social, les contacts sont très occasionnels, voire inexistants.

Dans une réaction transmise à Axios, le réseau social explique : « nous savons que les gens veulent un fil d’actualité pertinent. Une façon d’y parvenir est de ne pas suivre les gens avec lesquels ils ne s’engagent pas régulièrement ». Comme toujours, rien ne dit que cette option sera en définitive conservée et déployée sur l’ensemble de la plateforme. Ou qu’elle sera fournie sous cette forme.

La façon dont Twitter détermine le niveau d’engagement entre deux utilisateurs n’est pas précisée : si les mentions sont certainement un indicateur, qu’en est-il des clics sur le profil, des retweets ou des messages appréciés ou mis dans les marque-pages du site ? Car l’on peut tout à fait suivre avec assiduité un profil sans nécessairement ressentir le besoin de l’interpeller régulièrement.

Partager sur les réseaux sociaux