À Seattle, BMW lance un service de VTC pour concurrencer Uber.

ReachNow, le service d’autopartage du groupe BMW, a ajouté une corde à son arc à Seattle. Au sein de la ville américaine, en passant par l’application, il est désormais possible de commander un chauffeur plutôt que de louer une voiture. Un service qui entre en concurrence directe avec Uber et Lyft, bien que le positionnement soit haut de gamme. Traduction : certaines spécificités sont susceptibles de faire la différence.

Coûtant au minimum 3,24 dollars, les courses sont calculées comme suit : 2,40 dollars par mile, plus 40 centimes par minute. Dans un article du Seattle Times publié le 17 juillet 2018, Simon Broesamle, CCO (Chief Customer Officer), a promis que le prix ne sera jamais indexé sur la demande — une pratique assumée par Uber — et que cette grille sera constante toute la journée.

ReachNow (BMW). Capture d’écran App Store

Confort premium

ReachNow (BMW)

Outre cet écart au niveau du calcul tarifaire, ReachNow promet des prestations premium et le confort d’une BMW X1 ou d’une BMW Série 3 appartenant à la flotte du constructeur (aucun véhicule personnel). Ainsi, les utilisateurs peuvent choisir leur station de radio, paramétrer la température, charger leur téléphone ou encore sélectionner le mode Silence pour que le chauffeur n’engage aucune conversation. Il est même envisageable de commander la course jusqu’à sept jours à l’avance.

Les chauffeurs sont des employés de la société Ecoservice, partenaire de ReachNow. Ils ne sont pas payés au trajet mais à l’heure (au taux horaire de 14,25 dollars). « Tous nos chauffeurs doivent s’astreindre à une vérification de leur passé et un entraînement à la sécurité pour assurer notre fiabilité. Nos chauffeurs maintiennent une note moyenne de 4,7 sur 5 (et plus), basée sur le retour des clients. » En cas de succès, ReachNow offrira ce choix entre conduire et être conduit dans d’autres villes.  

Partager sur les réseaux sociaux