Comme Apple, Samsung pourrait monter à trois modèles pour son futur fer de lance. Deux d'entre eux seraient équipés d'un capteur d'empreinte intégré à l'écran.

Selon plusieurs rumeurs insistantes, Apple opterait pour une gamme à trois entrées concernant ses prochains iPhone. Ils seraient tous des descendants de l’iPhone X et se distingueraient par leur taille et/ou leur technologie d’écran (un LCD, deux OLED).

Visiblement, Samsung est parti pour embrasser la même stratégie pour son Galaxy S10. L’indiscrétion du jour vient de l’analyste bien informée Ming-Chi Kuo du cabinet TF International Securities et a été partagée dans les colonnes de Business Insider le 16 juillet 2018.

Galaxy S9. Samsung

Ultrasonic FOD au programme

Le smartphone premium 2019 de Samsung pourrait donc être disponible en trois formats : 5,8 pouces, 6,1 pouces et 6,4 pouces. Ces dimensions vous disent quelque chose ? Ce sont peu ou prou les mêmes que celles des futurs iPhone, si les bruits de couloir se confirment. Situés en haut du panier, les deux plus grands S10 auraient droit à une fonctionnalité exclusive : le capteur d’empreinte digitale intégré à l’écran — ou ultrasonic FOD . Le plus petit, quant à lui, se contenterait d’un simple capteur installé sur la tranche.

Cette technologie, déjà vue sur certains téléphones chinois, est particulièrement attendue par les fans de Samsung car elle permettrait d’en finir avec le capteur d’empreinte digitale installé à l’arrière des Galaxy S9 et S9+ (et du Note9 à venir selon plusieurs clichés). Une technologie qu’Apple a abandonnée au profit de Face ID — ou reconnaissance faciale.

D’après les prévisions de Ming-Chi Kuo, le constructeur coréen miserait beaucoup sur le FOD, du côté marketing, pour donner un coup d’accélérateur à ses ventes. Ainsi, elles pourraient atteindre un volume de 40 millions de S10 (celles du S9 déçoivent). Le Note10 qui suivra devrait s’écouler aux alentours des 15 millions d’exemplaires.

Partager sur les réseaux sociaux