Facebook vient de mettre un terme à l'application tbh, une plateforme créée pour nouer du lien entre les jeunes, parce qu'elle n'était pas assez utilisée.

Facebook a annoncé la fermeture de trois applications ce 3 juillet 2018, dans un billet de blog. Il s’agit de Hello (une app pour remplacer le Téléphone sur Android), Moves (app de fitness) et tbh, qui correspond à l’abréviation de « pour être honnête » (to be honest, en anglais).

tbh est une application lancée aux États-Unis en septembre 2017, à destination des lycéens américains. Un mois plus tard, Facebook l’a rachetée. La plateforme consiste à faire voter les participants anonymement à propos des traits de caractère de leurs amis. Par exemple, les utilisateurs doivent répondre à des questions comme : « la meilleure personne à emmener en soirée ? » ou « qui a le plus beau sourire ? » et l’application propose quatre prénoms différents. Les résultats du sondage sont ensuite communiqués à tous les participants.

Capture d’écran de tbh sur iTunes

L’échec de « l’anonymat positif »

L’objectif officiel de tbh est de vous aider à « Découvrir qui vous apprécie », comme c’est écrit dans la présentation de l’application sur iTunes. La stratégie de la startup reposait sur « l’anonymat positif » : en ne proposant que des options de réponses fermées, elle s’est prémunie des dérives à la Secret ou Gossip, des applications qui permettaient d’envoyer des messages anonymes à n’importe qui. En France, la Cnil avait d’ailleurs mis en demeure l’application Gossip le 20 mars 2017, qui s’est retirée du marché.

Trop de bienveillance tue la bienveillance ? Facebook n’a en tout cas jamais réussi à surfer sur le succès naissant de tbh — en un mois, elle comptait 5 millions d’utilisateurs. La plateforme le dit sobrement dans son communiqué : elle ferme tbh, Hello et Moves à cause d’un «  usage trop faible  ». Entendre : plus assez d’internautes ne les utilisent pour qu’il soit rentable de les garder en ligne.

« Nous savons que des gens utilisent encore ces applications et seront déçus — et nous aimerions profiter de cette opportunité pour les remercier pour leur soutien. Mais devons prioriser notre travail afin de ne pas nous éparpiller. Et ce n’est qu’en faisant des erreurs que l’on créera des expériences sociales géniales pour les gens  », souligne l’entreprise.

Interrogé par Business Insider US, le cofondateur de l’application Nikita Bier a expliqué qu’il resterait employé par Facebook, pour « continuer à développer des projets avec l’équipe de tbh », sans donner plus de précisions.

Partager sur les réseaux sociaux