La Cnil rend inutilisable Gossip, une application de potins anonymes. À la suite d’une mise en demeure, l’éditeur a préféré arrêter les frais. La Cnil a par conséquent levé sa mise en demeure.

Vous aviez l’intention de vous laisser aller à quelques ragots anonymes sur Gossip ? Il vous faudra y renoncer : l’application mobile est désormais inutilisable, même si elle est encore référencée et téléchargeable sur Google Play (Android) et l’App Store (iOS). Son éditeur, la société W.M.G, a choisi d’arrêter le tir après une mise en demeure de la Commission nationale de l’informatique et des libertés.

L’arrêt de Gossip remonte en réalité à quelques mois. Dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, la Cnil fait savoir qu’un contrôle survenu le 16 décembre au siège de la société a permis de constater la suspension du logiciel. Dans ces conditions, le maintien de la mise en demeure à l’encontre de W.M.G n’avait plus de raison d’être : la présidente de la Cnil a donc procédé à sa clôture.

L'appli Gossip.

L’appli Gossip.

C’est à la mi-octobre que l’autorité chargée de veiller sur la protection des données personnelles était intervenue publiquement, après avoir découvert dans la presse l’existence de cette application mobile. Celle-ci enfreignait deux dispositions de la loi Informatique et Libertés : le non-respect de la vie privée et des libertés individuelles et l’absence de base légale pour la mise en œuvre du traitement.

La mise en demeure fut émise quelques jours plus tôt, le 26 septembre, après des contrôles survenus en juin.

Face aux critiques adressées par la Cnil, notamment « sur la possibilité, pour les utilisateurs de cette application, de mettre en ligne anonymement un ou plusieurs contenus (rumeurs, photos, vidéos) et de les associer à un numéro de téléphone (fixe ou mobile) présent dans leur répertoire téléphonique ou parmi les données de leurs contacts sur Facebook », des réponses écrites de W.M.G furent reçues les 3 et 24 novembre 2016. Avec les suites que l’on sait.

une comparateur meilleur vpn numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.