Le mécontentement suscité en interne par le Projet Maven semble avoir poussé Google à réagir. La firme ne devrait pas renouveler ce contrat la liant au gouvernement américain, pour utiliser l'IA et des drones à des fins militaires.

Il y a un mois, plus de 3 000 employés de Google ont signé une lettre adressée au CEO de leur entreprise, pour demander l’annulation du « Project Maven. » Ce partenariat, conclu entre la firme de Mountain View et le gouvernement des États-Unis, ne devrait finalement pas être renouvelé en 2019.

Ce contrat au nom énigmatique consiste à développer une intelligence artificielle capable d’analyser des images enregistrées par des militaires, à l’aide de drones. Ce contrat a déclenché le mécontentement des employés, qui s’opposaient à ce que Google offre son aide à un programme de surveillance militaire.

Certains signataires de la lettre ont d’ailleurs choisi de poser leur démission pour montrer leur mécontentement face à ce partenariat controversé.

U.S. Air Force / Paul Ridgeway

Le contrat ne sera pas renouvelé

Selon Gizmodo, Google a donc choisi de ne pas renouveler le Projet Maven lorsque celui-ci arrivera à son terme, c’est à dire en 2019. L’information a été annoncée en interne par Diane Greene, informaticienne et membre du conseil d’administration de Google, lors d’une réunion avec les employés le 1er juin 2018.

L’entreprise serait également sur le point de dévoiler de nouveaux principes éthiques liés à l’usage de l’IA. Ils feraient ainsi suite aux déclarations de Sergey Brin, le fondateur de Google, qui rappelait fin avril les « nouvelles responsabilités » que cette technologie apporte avec elle.

Pour l’instant, Google n’a pas fait de commentaires sur la fin du Projet Maven. Il semble en tout cas que l’indignation des employés ait conduit la firme à adapter ses futurs plans.

Partager sur les réseaux sociaux