Nous avons pu prendre en main les tout derniers smartphones d'entrée de gamme présentés par Nokia : les Nokia 5.1, 3.1 et 2.1. Voici ce qu'il faut en retenir.

Nokia a dévoilé en Russie cette semaine les Nokia 5.1, 3.1 et 2.1. Ces appareils ont pour but de renouveler l’entrée de gamme du Finlandais. Nous avons pu les prendre en main pendant quelques instants afin de vous faire part de nos premières impressions. Nous avons décidé de nous concentrer sur le plus puissant des trois smartphones : le Nokia 5.1.

Comme à son habitude, Nokia promet un design très soigné et des composants performants par rapport aux prix auxquels sont vendus ses smartphones. Promesse tenue ? Difficile de se prononcer vraiment en si peu de temps, mais nous allons tenter d’apporter quelques réponses.

Déjà, il faut noter qu’à l’instar des deux autres modèles présentés, le Nokia 5.1 se dote d’un écran au ratio 18:9. Il s’agit presque d’un standard aujourd’hui, mais l’entrée de gamme du Finlandais n’avait pas encore réalisé la transition.

L’esthétique du Nokia 5.1 ne marque pas particulièrement les esprits. D’aucuns apprécieront l’absence d’encoche — contrairement au Nokia X6 lancé en Chine qui s’inspire ouvertement du design popularisé par l’iPhone X.

Le Nokia 5.1 n’est donc pas un vilain copieur. Pour autant, il ne s’étouffe pas non plus dans son originalité. Le ratio 18:9 n’empêche pas la présence de bordures bien visibles autour de la zone d’affichage. Mais ces critiques peuvent être tempérées par deux éléments essentiels :

  • le confort de prise en main et le toucher délicatement métallique sont particulièrement soignés ;
  • nous parlons ici d’un smartphone dont la déclinaison la plus chère dépasse à peine les 200 euros.

N’analysons pas le Nokia 5.1 comme s’il s’agissait d’un appareil premium. Il s’adresse aux budgets relativement modestes et, en cela, son design s’avère plutôt satisfaisant. Du moins, sert-il efficacement l’expérience utilisateur.

Le dos en aluminium ne réserve pas plus de surprises. On y retrouve un lecteur d’empreintes rond et un appareil photo tout ce qu’il y a de plus classique. Le Nokia 5.1 n’est vraiment pas épais et conviendra ainsi même aux petites mains.

Notez qu’il profite d’une prise jack et qu’il s’embarrasse malheureusement d’un port micro USB alors que l’on se languit de voir davantage d’USB Type-C dans ce segment de prix. Est-ce trop demander ?

Pour l’interface, il faut savoir que Nokia s’est engagé à respecter le label Android One qui garantit à ses smartphones de toujours profiter de la dernière version de l’OS de Google tout en recevant chaque mois le patch de sécurité le plus récent. Au-delà de cela, c’est également la promesse d’une expérience Android aussi épurée que possible, sans interface constructeur.

Sur un plan plus technique, notez que le Nokia 5.1 a droit à un écran de 5,5 pouces doté d’une définition Full HD (pour un ratio 18:9 comme nous l’avons déjà évoqué). Celui-ci paraissait un poil trop bleu de prime abord. Le terminal repose sur un SoC de MediaTek, le Helio P18, couplé à 2 ou 3 Go de RAM en fonction des versions. L’espace de stockage varie également — de 16 à 32 Go.

Au moment du lancement, il était bien compliqué de se faire une vraie opinion sur la qualité photo du capteur de 16 mégapixels, les conditions lumineuses étant particulièrement compliquées. Pour les selfies, l’appareil photo de 8 mégapixels avait l’air plus que correct.

Enfin, la batterie de 2 970 mAh devrait fournir une autonomie correcte. A priori, le Nokia 5.1 ne s’embarrasse pas d’une configuration particulièrement énergivore. Il ne faut pas non plus s’attendre à un smartphone extrêmement endurant non plus ceci dit.

On retiendra ainsi que le Nokia 5.1 devrait sans doute convenir à la très grande majorité des utilisateurs cherchant un smartphone aux alentours de 200 euros.

Quid des Nokia 3.1 et 2.1 ?

Nous pouvons également rapidement mentionner les Nokia 3.1 et 2.1. Le premier ne change pas énormément du Nokia 5.1 en termes de design — aussi sobre et classique.

Le Nokia 3.1 se dote d’un écran de 5,2 pouces avec une définition HD. À l’intérieur, on trouve une puce MT6750 associée à 2 ou 3 Go de mémoire vive. L’espace de stockage est 16 ou 32 Go. Pour la photo, comptez sur des capteurs avant et arrière de 13 et 8 mégapixels respectivement. La batterie est un poil plus grosse que sur le 5.1 : 2 990 mAh.

Le Nokia 2.1, n’est pas marqué par le label Android One, mais tourne sous Android Oreo dans sa version Go Edition. Une déclinaison allégée du système d’exploitation mobile adaptée aux plus petites configurations. Au programme : un écran de 5,5 pouces en HD, un Snapdragon 425, 1 Go de RAM, 8 Go de stockage et pas de lecteur d’empreintes.

Soulignons que le 2.1 profite de deux haut-parleurs stéréo en façade et promet une autonomie de deux jours en utilisation grâce à sa batterie de 4 000 mAh — mais l’appareil est moins agréable en main et paraît plus épais.

Prix et disponibilité

Le Nokia 5.1 sortira en juillet 2018 au prix de 189 euros dans sa version 2 Go de RAM / 16 Go de stockage et à 219 euros pour celle à 3 Go de RAM / 32 Go de stockage. Le Nokia 3.1 sort en juin, soit incessamment sous peu. Les modèles 2+16 Go et 3+32 Go coûtent respectivement 139 et 169 euros.

Enfin le Nokia 2.1 est annoncé pour juillet à 115 dollars, mais ne devrait vraisemblablement pas voir le jour en Europe occidentale puisqu’aucun prix en euros n’a été dévoilé.

Voici le top 10 des meilleurs téléphones de 2018 selon nos confrères de FrAndroid :

Article publié initialement le 1 juin 2018

Partager sur les réseaux sociaux