Le service My Data Request centralise sur une page les accès directs permettant de demander une archive de ses données personnelles sur divers services en ligne. Pratique, notamment pour déplacer ses informations sur un autre service.

Ça y est, le Règlement général sur la protection des données est appliqué depuis le 23 mai 2018 sur le territoire de l’Union européenne. Pour les internautes, cela signifie notamment  que leurs droits dans la sphère numérique sont consolidés et étendus. La portabilité des données est ainsi consacrée : cela autorise n’importe qui en Europe à demander au service en ligne sur lequel il est inscrit de récupérer ses informations, par exemple pour les transférer sur une plateforme concurrente.

Avec le RGPD, toutes les plateformes collectant et traitant les données d’Européens ont été obligées de passer en revue la procédure permettant de rapatrier ses données ou, le cas échéant, d’en concevoir une. C’est par exemple le cas du service de partage de photos Instagram, l’une des filiales de Facebook, qui propose depuis la fin avril un outil dédié pour simplifier cette démarche.

Photo Inria / Photo H. Raguet

Un lien direct

Voilà pour la théorie. En pratique, il peut toutefois être difficile de trouver pour chaque service en ligne le bon lien permettant de profiter de la portabilité des données. C’est pour cela que le site My Data Request existe : il fournit pour un grand nombre de plateformes sur le web un lien direct permettant d’aller directement à la ressource adéquate, sans avoir à farfouiller dans les paramètres.

Des dizaines de services sont ainsi répertoriés, de Facebook à Uber, en passant par LinkedIn, Twitter, Tinder, YouTube, PayPal, Snapchat ou encore Dropbox. La liste n’étant pas classée par ordre alphabétique, un champ de recherche permet très rapidement de voir si un service est pris en charge ou non. À noter que dans de rares cas, la procédure est plus artisanale et requiert l’envoi d’un mail.

C’est le cas de Spotify. My Data Request propose toutefois un squelette de courrier qui peut être utilisé pour envoyer une requête : il faut alors ajouter quelques informations, afin que le service puisse bien vérifier que la personne qui fait la démarche est celle qui possède le compte visé. On peut toutefois espérer que Spotify finisse par lancer un outil permettant de récupérer automatiquement son archive.

Partager sur les réseaux sociaux