Tinder pourrait bientôt intégrer une option de géolocalisation qui rappelle le fonctionnement de Happn. Le leader des apps de rencontre songe à intégrer Places, un outil permettant de connaître les lieux fréquentés par des matches potentiels.

Tinder et Happn se partagent le podium des applications de rencontre les plus populaires. La première a démocratisé le swipe, la seconde la géolocalisation des personnes croisées dans la rue. Or, Tinder semble inspiré par son principal concurrent, si l’on en croit la prochaine option qui pourrait bien intégrer l’app.

La fonctionnalité, baptisée « Places », pourrait en effet permettre aux utilisateurs de Tinder de voir les endroits où se sont rendus tous leurs matches potentiels. Le 14 mai 2018, The Verge s’est procuré plusieurs captures d’écran évoquant cette nouvelle option.

Un prétexte pour discuter

« Nous utiliserons votre localisation pour trouver les endroits où vous êtes allés récemment et vous montrer des personnes qui ont été aux mêmes endroits. […] Ils verront que vous y avez été aussi, et si vous matchez, vous pourrez entamer une conversation en sachant déjà que vous avez cela en commun ! », mentionnent ces captures d’écran.

Les captures d’écrans récupérées par The Verge

Le document laisse entendre que les autres utilisateurs de Tinder ne pourront pas savoir où vous vous trouvez en temps réel : « Les utilisateurs peuvent seulement voir où vous êtes allé, pas où vous vous trouvez. Votre localisation présente ne sera pas affichée. […]  Vous serez également en mesure de contrôler quels endroits seront visibles pour les autres. »

Tinder laisserait par ailleurs un certain temps entre le moment où vous avez visité un lieu, et celui où il est affiché dans l’application. « Pour garder cette liste à jour, la géolocalisation de votre téléphone sera mise à jour continuellement, même quand vous n’utilisez pas l’application », peut-on également lire sur ces captures d’écran.

La géolocalisation mise à jour continuellement

L’entreprise ajoute être en mesure de filtrer les différents types de lieux fréquentés, avant de remplir le profil des utilisateurs — excluant ainsi des emplacements comme celui de votre dentiste ou de votre banque. Les lieux seront automatiquement supprimés de l’application passé un délai de 28 jours.

Si l’option est confirmée par Tinder, elle pourrait témoigner d’une volonté de l’app de personnaliser davantage les rencontres en fonction des centres d’intérêts des usagers. En effet, le service ne pose aucune question à ses nouveaux membres : avec Places, les internautes pourraient se rencontrer sur la base d’un lieu en commun, exactement comme sur Happn.

Partager sur les réseaux sociaux