Un automobiliste britannique a été condamné à dix-huit mois de retrait de permis après avoir utilisé l'Autopilote de sa Tesla tout en étant sur le siège passager...

Tesla répète à l’envi que l’Autopilote de ses voitures n’est en rien de la conduite autonome. Mais cela n’empêche pas certains propriétaires de faire n’importe quoi avec cette technologie amenée à évoluer avec le temps. Ainsi, il y a un peu moins d’un an, un automobiliste anglais a osé se faire conduire par son véhicule en se mettant sur le siège passager une fois l’Autopilote activé. Filmé par un témoin, il a bien été obligé de plaider coupable devant les juges : son irresponsabilité lui coûte dix-huit mois de retrait de permis, 1 800 livres (2 000 euros) d’amende et cent heures de travaux d’intérêt général.

Comportement irresponsable

On ne sait pas trop ce qui est passé par la tête de Bhavesh Patel, 39 ans. Mais on dirait bien qu’il a voulu tester les limites de sa Tesla, quitte à manifester un comportement dangereux. D’ailleurs, selon les informations de la BBC parues dans un article du 28 avril 2018, il n’a pas manqué de mettre en exergue les fonctionnalités « incroyables » de sa voiture lors de son interrogatoire. Même s’il a également confessé que son acte fut des plus « stupides  ». Un point souligné par Kirk Caldicutt de la police de Hertfordshire, «  Ce que Patel a fait est irresponsable et aurait pu se terminer en tragédie. Il n’a pas seulement mis en danger sa vie mais aussi celle de personnes innocentes ». 

Pire, le coupable se voit comme le « mec malchanceux qui s’est fait prendre  », suggérant qu’il n’est pas le seul à avoir fait cela. Il devrait plutôt s’estimer chanceux de n’avoir blessé personne alors qu’un automobiliste américain a récemment perdu la vie au volant d’un Model X avec l’Autopilote actif. Aux yeux du constructeur américain, cette option reste une assistance pour «  les conducteurs attentifs ». Bref, ceux qui restent sur leur siège avec les deux mains sur le volant. 

Partager sur les réseaux sociaux