Le nouveau Gmail commence à débarquer en France. Comment y accéder ? Rien de plus simple.

D’après les informations recueillies auprès de Google par Numerama, la nouvelle version de Gmail est disponible en France depuis 15h, heure de Paris. Cela signifie, en réalité, que le déploiement est en cours aussi bien pour les clients professionnels que pour les particuliers. Si vous souhaitez tester cette nouvelle version — ou au moins, voir si votre compte est éligible –, rien de plus simple.

Pour les particuliers

Les particuliers n’ont pas besoin de faire grand-chose pour accéder au nouveau Gmail.

  • Cliquez sur la petite roue en haut à droite sur la version web de la messagerie de Google.

  • Dans le menu déroulant, cliquez sur « Essayer le nouveau Gmail »
  • C’est tout. Si vous n’avez rien dans le menu déroulant, c’est que votre compte n’a pas encore été mis à niveau. D’après les captures d’écran des utilisateurs américains, il s’agit de la toute première option en haut du menu.
Capture d’écran Numerama

Pour les entreprises sur G Suite

Côté entreprise, c’est un peu plus complexe. Notez qu’il faut qu’un administrateur du compte de votre entreprise active la possibilité, pour tous les employés, d’utiliser le nouveau design et les nouvelles fonctionnalités.

  • Rendez-vous sur le panneau d’administration de votre compte G Suite.
  • Cherchez le « Gmail EAP », pour Gmail Early Adopter Program et cochez la case qui autorise vos utilisateurs à tester les nouvelles fonctionnalités de Gmail. Notez que le déploiement pourra prendre du temps — comptez quelques jours.
Capture d’écran Numerama
  • Vos utilisateurs pourront alors choisir d’utiliser la nouvelle version.

Notez enfin que les changements auxquels vous aurez accès dans un premier temps seront plutôt d’ordre cosmétique. Google affirme en effet que «  le support hors ligne, le mode confidentiel (en version limitée), Nudging, les notifications de haute priorité ainsi que les suggestions de désabonnement seront disponibles dans les semaines à venir. » Bref, pas de quoi s’impatienter outre mesure si vous ne faites pas encore partie des élus.

Partager sur les réseaux sociaux