Facebook a dépensé 2,5 millions d'euros en lobbying auprès des institutions européennes en 2017, soit deux fois plus que l'an passé, notamment à cause du scandale autour des « fake news ». Au vu des nouveaux scandales autour de Cambridge Analytica, ce budget devrait continuer d'augmenter en 2018.

Facebook n’a jamais dépensé autant d’argent qu’en 2017 pour essayer d’améliorer son image auprès des institutions européennes, apprend-on des rapports officiels repérés par Business Insider ce 20 avril 2018.

D’après ces données publiées annuellement, le réseau social aurait dépensé jusqu’à 2,5 millions d’euros du 1er janvier au 1er décembre 2017. C’est deux fois plus qu’en 2016, montrent les chiffres de LobbyFacts, un site internet qui réunit des informations sur le lobbying auprès des institutions européennes. Les dépenses étaient alors plus proches de 1,25 million.

LobbyFacts

Ce lobbying passe par le financement des salaires de lobbyistes, leurs bureaux et leurs dépenses administratives. LobbyFacts a pu trouver la trace d’au moins 21 rendez-vous entre les lobbyistes de Facebook et des membres de la Commission européenne en 2017. Depuis 2014, ce nombre s’élève à 89 rencontres.

Avant le scandale Cambridge Analytica de 2018, Facebook a dû faire face en 2017 à de nombreuses accusations sur la manière dont la plateforme a été utilisée par des agents russes pour propager des fausses informations et venir troubler le processus électoral américain en 2016.

Depuis, le géant de la tech est aussi mis à l’épreuve concernant la collecte malhonnête de données personnelles de plus de 85 millions d’utilisateurs dans le monde par des applications tierces. Le Parlement européen a ainsi invité à deux reprises le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, à venir témoigner dans son hémicycle personnellement pour s’en expliquer, mais ce dernier a pour l’instant refusé.

Partager sur les réseaux sociaux