Volkswagen a annoncé un plan massif consistant à installer plusieurs centaines de bornes de recharge aux États-Unis. Un développement des infrastructures nécessaire pour vendre des voitures.

Volkswagen sait qu’il ne vendra pas ses voitures électriques uniquement en concevant des produits de qualité. Ce type de véhicule a besoin d’infrastructures rassurantes pour que les conducteurs oublient le frein de l’autonomie, eux qui ont été habitués, pendant des années, à simplement se rendre à une pompe pour faire le plein. Voilà pourquoi le géant allemand tient à développer un vaste réseau de bornes de recharge, que l’on pourrait rapprocher des Superchargers installés un peu partout par Tesla. Via sa filiale Electrify America, Volkswagen s’est associé à Walmart pour déployer cent stations au sein de trente-quatre états d’ici la mi-2019.

Volkswagen x Walmart

Bien évidemment, Walmart possède déjà des bornes dans plusieurs de ses magasins, mais Electrify America veut donner un gros coup de boost en offrant toujours plus de moyens aux gens pour recharger leur véhicule électrique sans perdre de temps. Mark NcNabb, CEO, explique, «  L’expansion des infrastructures de recharge de Walmart avec notre technologie ultra rapide proposera aux utilisateurs un moyen rapide et simple de recharger leur voiture pendant qu’ils font leurs achats chez Walmart ». Soit de quoi faire une pierre deux coups. 

Dans les colonnes de Reuters, Mark Vanderhelm, vice-président de l’énergie chez Walmart, n’a pas manqué de souligner la croissance de la motorisation électrique, d’où cette nécessité de prendre les devants en accueillant un maximum de stations de recharge à des endroits stratégiques. Sur ce sujet, 80 % des chargeurs devraient se situer près de voies rapides, ce qui permettra aux automobilistes de relier des grandes villes sans peur de tomber en rade.

À noter qu’Electrify America compte investir deux milliards de dollars dans ce type d’infrastructures ainsi que dans des programmes d’éducation. Un plan massif qui s’étale jusqu’en 2027 et ne concerne que les États-Unis. Huit cents millions de dollars seront injectés rien que dans l’État de Californie. 

Partager sur les réseaux sociaux