Audi fera bientôt rouler, dans la vraie vie, une voiture initialement conçue pour le jeu vidéo Gran Turismo. Une sorte de rêve qui devient réalité.

Depuis plusieurs années, la franchise Gran Turismo accueille des prototypes exclusifs, souvent des fantasmes d’ingénieurs qui ont laissé libre cours à leur imagination avec des bolides puissants et au look marqué. Audi a décidé de pousser le concept un peu plus loin en transformant le virtuel en réel, plus concrètement en donnant « vie » l’une des voitures du jeu vidéo Gran Turismo Sport. Voici donc la e-tron Vision Gran Turismo, qui roulera les 13 et 14 avril prochains sur le circuit urbain de l’EUR, à l’occasion du ePrix de Rome (championnat de Formule E). Pour l’initiative Vision Gran Turismo, c’est une sacrée étape de franchie.

Audi et Polyphony digital

Le rêve devient réalité

D’autant qu’on ne parle pas de n’importe quelle voiture, mais bel et bien d’un monstre de plus de 800 chevaux, grâce à trois blocs électriques de 200 kW (deux à l’arrière, un à l’avant). Le look se veut relativement sage pour un véhicule de ce type, mais on comprend pourquoi. Contrairement à certaines inventions, que les jeux vidéo peuvent faire rouler sans problème, la e-tron Vision Gran Turismo est destinée à fouler de vraies pistes. D’où ces lignes proches d’une GT soulignée par des appendices sportifs très, très marqués (les bas de caisse à ras du sol, l’aileron arrière proéminent, le museau profilé). La livrée, mélangeant du rouge, du blanc et du noir, rend hommage à la Audi 90 IMSA GTO datant de 1989.

Dans Gran Turismo Sport, la création d’Audi se déclinera aussi en version hybride, associant un V6 turbo de 3.4 litres à un générateur pour une puissance totale approchant les 1 300 chevaux. Outre les performances et la motorisation, les deux déclinaisons se distinguent, esthétiquement, par leur calandre d’une couleur différente (blanche pour la 100 % électrique, noire pour l’autre). Elles sont disponibles dans la simulation exclusive de la PlayStation 4 grâce à une mise à jour gratuite. 

Audi et Polyphony digital

Partager sur les réseaux sociaux