La Poste indique sur son service de messagerie faire face à des ralentissements, qui se répercutent sur l'acheminement du courrier électronique. Des perturbations liées à une mise à jour technique au niveau des serveurs, indique le groupe postal.

Si d’aventure vous avez ouvert une boîte mail sur la messagerie chez La Poste, il est fort possible que vous rencontriez des difficultés d’accès à votre compte ou bien que l’envoi et l’expédition du courrier électronique ne se passent pas exactement comme d’habitude. La raison est indiquée sur la page d’accueil du site, avec l’affichage d’un encart annonçant des perturbations pouvant durer tout le mois d’avril.

« Nous rencontrons actuellement des ralentissements entraînant des retards de distribution des messages dans les boîtes aux lettres Laposte.net. Nos équipes sont en train de déployer des solutions techniques pour rétablir au plus vite la situation. Des dysfonctionnements sont susceptibles de se produire durant le mois d’avril avec un retour à la normale prévu pour la fin du mois », écrit La Poste.

Contactée lundi 9 avril par Numerama, une représentante du service postal nous indique que ces dérèglements sont causés par « d’importantes évolutions techniques pour augmenter la capacité [des] serveurs ». C’est cette actualisation qui « entraîne un ralentissement dans la distribution des messages  » dans la messagerie La Poste. Il ne s’agit pas d’une cause extérieure ou d’un dysfonctionnement interne.

Cela étant dit, on ne peut être que surpris de voir que la mise à niveau des capacités des serveurs utilisés par La Poste pour gérer le courrier électronique de sa clientèle se déroule de telle façon qu’elle affecte effectivement les internautes, surtout sur une plage de temps aussi longue : un incident très ponctuel est une chose ; mais des difficultés annoncée sur plusieurs semaines en est une autre.

La distribution de messages peut être retardée de 6 à 48 heures

Un particulier qui utilise justement le service de messagerie de La Poste nous indique avoir constaté « parfois des retards de 24 heures dans la réception de ses mails ». Certes, l’on pourra toujours arguer qu’un délai de 24 heures reste inférieur à la durée qu’un courrier postal prendrait pour atteindre son destinataire, mais à l’heure de l’immédiateté des communications, ce type de lenteur n’est plus guère supporté.

La Poste indique effectivement la distribution de messages peut être retardée de 6 à 48 heures. Jeudi 12 avril, il est prévu de déployer une solution « pour permettre de donner la priorité aux mails interpersonnels et transactionnels aux dépens des mails commerciaux » Le lendemain, « la capacité de la plate-forme sera augmentée pour permettre un retour progressif à la normale ».  Voilà sur le papier.

Boîte lettre mail
CC Fabian Reus

Pendant ce temps, un bug national

Le fait est que ces problèmes de mise à jour des ressources des serveurs du côté de La Poste survient plus ou moins au même moment qu’un bug national qui a bloqué toutes les opérations au guichet dans la journée du 9 avril, rapporte RTL. Tous les ordinateurs placés au niveau des guichets sont inopérants depuis ce matin ; La Poste a indiqué faire son possible pour rétablir la situation dans l’après-midi.

Il demeure possible de réaliser un certain nombre d’opérations via le site web de La Poste ou son application mobile, tout comme il est possible de servir des distributeurs de billets et des bornes. Quant à la cause, ce serait un simple incident technique et non pas les effets d’une attaque informatique qui aurait fait dérailler le système. Mais pour l’heure, ce qui importe surtout, c’est de tout remettre en marche.

(mise à jour avec des précisions additionnelles)

Partager sur les réseaux sociaux