La collaboration entre Instagram et GIPHY, interrompue à la suite de la découverte d'un sticker au caractère raciste, reprend de plus belle. Pour ce faire, l'annuaire d'images animées promet une modération beaucoup plus minutieuse.

Depuis quelques semaines, il n’est plus possible d’intégrer des d’autocollants animés à ses stories sur Instagram et Snapchat. La cause ? La découverte d’un gif raciste, qui a entraîné la suspension temporaire de la collaboration entre les deux réseaux sociaux et GIPHY, qui fournit lesdits autocollants animés. Le gif du scandale représentait un compteur symbolisant le nombre de personnes noires assassinées, accompagné d’une insulte raciste.

Toutefois, GIPHY aurait depuis inspecté sa bibliothèque d’images à quatre reprises et compte désormais analyser très minutieusement toutes les nouvelles qui s’y ajouteront. Une mesure qui a visiblement rassuré Instagram, puisque la firme a réintégré les gifs dans ses stories. « Nous avons été en contact étroit avec GIPHY tout au long de ce processus et nous sommes confiants sur les mesures mises en place pour s’assurer que les utilisateurs d’Instagram aient une bonne expérience  », a déclaré un porte-parole d’Instagram à TechCrunch.

Quid de Snapchat ?

De son côté, GIPHY a présenté ses excuses aux utilisateurs et promet une meilleure modération de ses contenus : « Pour toute personne qui a été affectée : nous sommes désolés. Nous prenons l’entière responsabilité de cet événement récent et en aucun cas
GIPHY tolère ou supporte ce genre de contenu… Nous avons également terminé une enquête complète sur nos systèmes et processus de modération de contenu et avons apporté des changements spécifiques à notre processus pour nous assurer que ce genre de chose ne se reproduise plus. »

En revanche, impossible de savoir si les images animées réintégreront aussi la fonction story de Snapchat. L’entreprise n’a pour le moment fait aucune déclaration évoquant un possible retour ou une exclusion définitive.

Partager sur les réseaux sociaux