Nissan peut passer à 2018 l'esprit tranquille. La deuxième génération de sa Leaf, esthétiquement plus attirante, a enregistré 10 000 commandes en Europe.

Nissan est fier de sa nouvelle Leaf. Et il peut l’être au regard des premiers chiffres enregistrés par le véhicule 100 % électrique s’inscrivant dans une gamme écoulée à 280 000 dans le monde depuis la première version datant de 2010. Rien qu’en Europe, la Leaf 2 revendique déjà 10 000 commandes, une belle performance pour un véhicule de cet acabit, d’autant qu’il n’y avait aucun véhicule à l’essai en concession et aucune campagne publicitaire programmée.

Dans son communiqué, le constructeur souligne d’ailleurs «  une demande qui ne cesse de croître depuis 2012  » et insiste sur son statut de pionner face à la concurrence, «  Aujourd’hui, la plupart des constructeurs automobiles développent leur premier véhicule 100 % électrique  ». C’est de bonne guerre.

10 000 sans rien faire

On rappellera que Nissan avait dévoilé sa Leaf 2 à la rentrée, étonnant les observateurs avec un design beaucoup plus sage et attractif par rapport à la première version. Bardée de technologies amenant, petit à petit, à la conduite autonome, elle s’appuie sur un moteur électrique de 150 chevaux, couplé à une batterie de 40 kWh, pour une autonomie de 378 kilomètres selon la norme NEDC (c’est du théorique). Plus tard, Nissan prévoit une version capable d’avaler plus de kilomètres.

Gareth Dunsmore, Director Electric Vehicles, Nissan Europe, se réjouit : « Nous sommes ravis de l’intérêt que témoignent les clients pour notre nouvelle Nissan Leaf. Cela confirme le choix de Nissan d’avoir été le premier à faire le pari de rendre la technologie 100 % électrique accessible au plus grand nombre. C’est le futur de notre vision Nissan Intelligent Mobility qui se dessine à travers notre nouvelle Nissan Leaf ».

En France, la ZOE de Renault reste la reine incontestée de l’électrique. Mais les choses peuvent vite changer dans un marché aussi balbutiant.

Partager sur les réseaux sociaux