L’achat d’une carte mémoire sera indispensable pour installer des jeux dématérialisés sur la Switch. De quoi saler encore plus la facture.

À quelques jours du lancement de la Nintendo Switch, attendue pour le 3 mars prochain, de nouvelles informations officielles sont partagées par Nintendo. Sur le site japonais du constructeur, on peut par exemple découvrir le poids de plusieurs jeux qui sortiront en même temps que la console ou un peu plus tard. On parle bien évidemment des versions dématérialisées, soit celles à acheter depuis l’eShop. Sauf que la Switch, avec ses 32 Go dans le bide (25,9 Go en réalité), aura bien du mal à en accueillir plusieurs. Voire un seul dans le cas de Dragon Quest Heroes I et II

nintendo-switch

Pas la fête au dématérialisé

Voici le poids de certains jeux Nintendo Switch :

  • Dragon Quest Heroes I et II : 32 Go
  • The Legend of Zelda: Breath of the Wild : 13,4 Go
  • Mario Kart 8 Deluxe : 7 Go
  • Puyo Puyo Tetris : 1,09 Go
  • Nobunaga’s Ambition: Sphere of Influence with Power-Up Kit : 5 Go
  • I Am Setsuna : 1,40 Go
  • Snipperclips : 1,60 Go

Vous l’aurez compris, le 100 % numérique ne sera pas la tasse de thé de la Nintendo Switch et, sans carte mémoire additionnelle, les limites seront très vite atteintes. Vous voulez installer Zelda et Mario pour ne pas avoir à jongler entre les cartouches ? Il ne vous restera alors qu’un peu plus de 5 Go pour le reste…

Et on ne parle même pas des patchs additionnels, des données sauvegardées, des mises à jour de firmware,… soit des choses qui prendront de la place à terme. Avec ses 32 Go, un stockage inférieur à la plupart des smartphones d’aujourd’hui, la Nintendo condamne à l’achat d’une carte mémoire au format SDXC (jusqu’à 2 To). En 2017, c’est assez révoltant.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !