Et si aujourd’hui, au coin de votre rue, au lieu d’être installé confortablement dans un énième Starbucks, vous dégustiez un bagel aux airs futuristes dans un cybercafé Apple tout droit sorti d’un parc à thème ? Cela aurait pu arriver. Tony Christopher raconte à FastCo.Design l’histoire qui se cache derrière les croquis révélés de ce fameux projet.

En 1980, Landmark Entertainment Group créait des parcs  d’attractions pour Universal Studios. En 1996 l’entreprise travaillait avec Apple dans la création d’un projet : l’Apple Cafe. Aujourd’hui, après la publication des anciennes esquisses du projet, par le designer Armin Vit, Tony Christopher, président de Landmark , a révélé l’histoire de ce concept futuriste, à FastCo.Design dans un entretien.

  Qu’est-ce qu’aurait été l’Apple Cafe ?

À une époque ou les cybercafés sont l’image type d’une innovation radicale, deux entreprises imaginaient un lieu avant-gardiste au design novateur. L’Apple Cafe aurait été l’un des premiers cybercafés. « C’était un projet super secret parce qu’à l’époque, il n’y avait pas encore d’Apple Store. Du coup, acheter un ordinateur, cela se passait en ligne ou dans des magasins d’informatique », affirme Tony Christopher.

3068109-slide-3-i-designed-the-apple-cafe-that-never-came-to-be

Devant votre écran vous auriez pu communiquer avec le serveur, lui demander de vous apporter un cappuccino, jouer à des jeux vidéo, faire de la téléconférence et même regarder un film. On sait bien qu’aujourd’hui on peut avoir bien plus qu’un simple café et un vieil écran, mais rappelons-nous qu’il s’agit d’une époque où tout le monde ne disposait pas d’un ordinateur à la maison — sans parler d’un accès à Internet.

  Contentons-nous de l’Apple Store

Mais ce projet tout droit sorti de l’univers de Retour vers le futur n’a pas abouti. Initié avant le retour de Steve Jobs dans l’entreprise, le projet a été stoppé à son retour… pour une raison bien simple, que rappelle Christopher au magazine américain : « Toute l’idée est remontée jusqu’à Steve Jobs et il l’a appréciée. Mais il a mis le projet en pause parce qu’il avait déjà l’idée d’un Apple Store ». L’Apple Cafe a donc été mis en pause pour ne plus jamais se réveiller.

3068109-inline-4-i-designed-the-apple-cafe-that-never-came-to-be

Pourtant, ne peut on pas dire que l’Apple Store est une continuité de ce projet fantaisiste ? Comme le rappelle Christopher dans son entretien, l’Apple Cafe aurait sans doute lui aussi fini par vendre des produits Apple. Dans un monde régi par la technologie et toujours tourné vers le futur, le projet de l’Apple Cafe ressemble en effet à une esquisse un poil trop passéiste de ce qui deviendra le futur de la vente directe des Mac et des iPhone.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.