Les premières versions de Windows 8, le futur OS de Microsoft, ne permettent pas de désinstaller Internet Explorer 10. Microsoft, qui n’est plus sous le coup d’un accord anti-trust avec le gouvernement américain, retombe donc dans ses vieux travers.

Pendant près de 10 ans, Microsoft fut sous la contrainte d’un accord anti-trust avec le gouvernement américain lui imposant de permettre la désinstallation d’Internet Explorer dans Windows. Cet accord a pris fin cette année, comme convenu lors de sa signature, et Microsoft semble déjà retomber dans ses vieux travers.

La dernière version de Windows 8, son prochain système d’exploitation, ne permet pas de désinstaller Internet Explorer 10. Ce dernier semble solidement lié avec l’OS à ce stade du développement. La seule possibilité offerte aux utilisateurs est d’activer ou de désactiver le navigateur, mais impossible de s’en débarrasser. Le navigateur est donc « caché », mais toujours installé sur la machine. Pire, la modification de certains réglages de l’OS peuvent même le réactiver sans l’accord de l’utilisateur.

Cette option n’est d’ailleurs pas nouvelle et est apparue avec Windows 7 qui permet de désactiver Internet Explorer 8. Mais Microsoft a fourni des instructions pour désinstaller cette version d’IE et la suivante, IE9.

La firme refuse, pour le moment, de commenter cette information et préfère renvoyer aux guides d’utilisation et au blog d’Internet Explorer.

Il serait cependant difficile pour Microsoft de permettre aux utilisateurs de déinstaller IE. Metro, la nouvelle interface de Windows 8, est en effet largement basée sur le moteur d’IE et déinstaller le navigateur reviendrait à sacrifier Metro. Par ailleurs, Google (avec Chrome), Apple (avec Safari) et Mozilla (avec Firefox) ont un poids sur le marché des navigateurs qui n’existait pas au temps de l’accord anti-trust. Les conditions ont changé, et il n’est donc pas certain que l’on puisse toujours aujourd’hui reprocher à Microsoft d’utiliser les mêmes méthodes.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !