Le ministère des Armées a déclaré que le canon Caesar, connu pour son déploiement en Ukraine, serait prochainement amélioré grâce à une technologie d’intelligence artificielle.

L’IA au service de l’armée. Le 18 janvier 2024, Sébastien Lecornu, ministre des Armées, a annoncé que la startup allemande Helsing AI, spécialisée dans l’intelligence artificielle de défense, sera chargée d’améliorer la précision du canon CAESAR. Cette déclaration fait suite à une annonce antérieure concernant la production de 78 nouveaux systèmes d’artillerie CAESAR destinés à l’Ukraine. La facture sera partagée avec les partenaires européens et ses alliés.

Helsing AI est déjà impliquée dans le milieu de la défense. La société travaille sur des programmes pour le prochain avion de chasse Eurofighter ainsi que le Future Combat Air System, un projet européen de systèmes d’armes aériens interconnectés. L’entreprise a profité d’une importante levée de fonds de 209 millions d’euros en septembre 2023, soutenue par des investisseurs tel que le groupe suédois Saab.

L’intégration des solutions d’Helsing AI permettrait au canon d’accroître sa précision, grâce à une meilleure analyse des données de ciblage et des conditions environnementales. La guerre entre la Russie et l’Ukraine a mis en lumière l’importance d’une artillerie de terrain, rapide et précise, notamment dans un conflit dans lequel les gains de terrain sont difficiles.

Un canon mobile, essentiel en Ukraine

L’Ukraine dispose de 49 canons Caesar actuellement, 30 donnés par la France et 19 par le Danemark. L’efficacité de ce système d’artillerie sur le terrain a relancé la production française.

Un canon caesar produit par l'entreprise Nexter. // Source : État major des armées
Un canon caesar produit par l’entreprise Nexter. // Source : État major des armées

Le CAESAR se distingue par son canon de 155 mm, avec une remarquable portée de tir, capable de lancer des projectiles entre 4,5 et 40 km. Sa capacité de stockage permet d’accueillir jusqu’à 18 obus. La dernière génération peut envoyer six coups par minute. Le canon est monté sur un camion Renault qui peut quitter la zone de tir, pour éviter d’être rapidement attaqué par les drones ennemis.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !