Un simple tweet d’une agence ferroviaire américaine a déclenché une cascade de mèmes, dont seul Twitter a le secret. Mais cette mode avait en fait débuté quelques semaines plus tôt sur Twitter…

« Univers », « radio », « blocs », « science » : les comptes Twitter certifiés ont un comportement étrange, ce 2 septembre 2022. Quelle mouche a piqué tous ces médias, organisations ou entreprises ? Il s’agit, comme souvent sur le web, d’une réaction en chaîne extrêmement rapide, avec ici tous les ingrédients d’un « mème » réussi : une banale erreur d’un individu, une bêtise facile à reproduire et sans grande méchanceté, et l’envie de communier autour de la même blague.

Un tweet d’Amtrak qui a fait revivre une tendance de deux semaines plus tôt

En l’occurrence, cet énorme buzz est parti d’Amtrak, une entreprise ferroviaire américaine qui a tweeté, le mot « trains », sans aucune explication supplémentaire, le 1er septembre 2022 au soir. Le côté absurde de la situation a été savouré par les internautes, qui y sont allés de leurs multiples retweets : on compte en 12 heures plus de 20 000 partages et 150 000 likes. Bref, Amtrak est, comme on dit, « devenu viral ».

Mais il faut en fait remonter encore plus tôt dans l’histoire pour comprendre que cette mode a en fait émergé dans un plus petit monde, la communauté Twitter des développeurs. Un homme appelé Theo l’a rappelé dans un thread publié le 3 septembre, qu’un lecteur attentif de Numerama nous a signalé (merci à lui !). Theo raconte que deux semaines avant le ramdam causé par Amtrak, il avait publié l’expression « html » sur un compte Twitter de développement appelé Astro. L’idée a ensuite été reprise par Firebase, le premier « gros compte » certifié de cette histoire.

Après Amtrak, des dizaines de comptes célèbres

Il n’a fallu que quelques heures après le message d’Amtrak pour que de nombreux comptes l’imitent, chacun à sa manière. Bien sûr, la SNCF a répondu : « trains ». Puis la Nasa a envoyé : « univers ». Minecraft s’est amusé avec un : « blocs ». Le Washington Post a publié un classique « news », tandis que CNN a renchéri d’un « breaking news ».

L’ambassade française aux États-Unis a été également bien inspirée.

Domino’s Pizza, qui souhaite toujours voir le monde brûler, s’est fendu d’un « ananas ».

Sans compter sur un classique, pour les sériephiles…

Amtrak a même essayé de surfer sur la vague de son propre mème, en allant répondre à certains comptes (faisant fi d’une des règles tacites de la pureté d’un mème en ligne : s’il y a besoin de forcer… c’est qu’il est peut-être temps d’arrêter.)

Capture d’écran 2022-09-02 à 10.47.09

Évidemment, l’information est anecdotique et nous la rapportons surtout car, en plus de prêter à sourire, elle rappelle que les réseaux sociaux peuvent parfois être des espaces agréables, utilisés de manière bienveillante, légère, voire un peu cabotine. Se souvenir que l’on peut aussi voir Twitter sous ce prisme-là, n’est-ce pas une belle manière de finir la semaine ?

Mise à jour du 5 septembre : Nous avons ajouté des précisions sur les débuts de ce mème, qui prend ses origines au mois d’août dans la communauté des développeurs.