Un nouveau prototype de la fusée Starship de SpaceX doit décoller très bientôt.

À vos agendas : SpaceX devrait procéder très prochainement à un nouveau test en vol de son futur lanceur, la Starship, qui est encore à l’état de prototype. En effet, des notifications ont été envoyées à la population de Boca Chica pour l’informer de l’imminence d’un tir — et de la conduite à tenir. En effet, non loin de cette petite commune du sud du Texas se trouve un site d’essais opéré par l’entreprise américaine.

« On vient de m’informer que je dois évacuer demain pour une éventuelle tentative de lancement du vaisseau spatial SN10 », écrivait ainsi Mary le 28 février, membre du site NASAspaceflight et photojournaliste. Le 1er mars, toutefois, une autre notification annulait la première : « Je viens d’apprendre que le vaisseau SN10 ne volera pas avant le mercredi 3 mars. La tentative de demain a été annulée ».

Le SN10 désigne en fait le dixième prototype (Serial Number 10) relativement abouti du Starship, et le troisième à bénéficier d’un cône pour un meilleur aérodynamisme. Son vol d’essai est pour l’instant suspendu à la météo, qui est défavorable au-dessus du Texas. Si la fenêtre du 3 mars est manquée, SpaceX pourrait se replier sur un décollage entre le 4 et le 6 mars, signale Spaceflight Insider.

SN9 SN10 Starship
Des prototypes de la fusée Starship. // Source : SpaceX

Un atterrissage qui reste à maîtriser

De son côté, SpaceX n’a pas communiqué sur cet essai, l’entreprise américaine étant ces derniers jours plutôt accaparée par un décollage au profit de Starlink qui a glissé dans le calendrier ces derniers jours, à cause du mauvais temps ou parce que le décompte s’est interrompu automatiquement. Une nouvelle tentative est prévue dans la nuit du 2 au 3 mars. La livraison contient encore 60 satellites.

Le préavis entre le moment où SpaceX annonce un essai et l’instant où il a lieu peut être très court. Lors de l’essai avec le prototype SN9, début février, il ne s’était écoulé qu’une minute entre la publication d’un tweet sur le compte officiel de l’entreprise et la mise à feu de la fusée. Les passionnés de conquête spatiale devront être aux aguets ces prochains jours pour attraper le direct s’il survient sans crier gare.

L’un des enjeux avec le vol SN10 est de parvenir à faire revenir le prototype correctement sur la terre ferme. Lors des deux précédents essais, c’est à chaque fois un crash qui est venu conclure la séquence. Cependant, SpaceX a pu aussi constater que toutes les autres manœuvres exécutées lors des deux tests, survenus en décembre en février, se sont très bien déroulées.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo