Du papier photo, une canette trouée et une expérience laissée à l'abandon ont permis de battre le record de la photographie avec l'exposition la plus longue.

L’Université du Hertfordshire, située à Hatfield en Angleterre, a fait le 10 décembre 2020 une découverte incroyable : une photographie du Soleil pris en pose longue… pendant 8 ans. En 2012, alors étudiante dans les beaux-arts, Regina Valkenborgh installe un dispositif low tech sur un télescope abandonné de l’université. Il s’agit d’une canette percée d’un trou, dont l’intérieur a été recouvert de papier photographique — en d’autres termes, un sténopé. Cet appareil photographique de fortune a été découvert par le directeur technique de l’université qui venait démonter le télescope.

À sa surprise, le papier et le dispositif de capture étaient restés en excellent état. Un coup de chance d’après l’ex-étudiante devenue technicienne en photographie, qui avait déjà tenté la technique et s’est étonnée que celle-ci soit peu attaquée par l’usure ou la moisissure qui aurait pu arriver à cause de l’humidité. « J’ai essayé plusieurs fois cette technique mais le papier finissait toujours trop enroulé ou ruiné par la moisissure  », commente-t-elle.

En résulte une photographie du Soleil, en pose longue de 8 ans. Dans un communiqué, l’université a affirmé qu’on pouvait y voir 2 953 arcs du Soleil dans le ciel, du lever au coucher. Chaque arc correspond évidemment à une journée. Il est précisé par l’université que le photographe allemand Michael Wesely détenait alors le record d’une photographie en pose longue, capturée pendant 4 ans et 8 mois. L’expérience de Regina Valkenborgh dépasse sans nul doute celle-ci.

Hypnotique.

La pose longue la plus longue jamais réalisée ? // Source : Regina Valkenborgh

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo