La NASA a rénové le centre de contrôle de mission qui a accompagné la quasi totalité des missions Gemini et Apollo. La pièce est désormais un musée et fin prête pour accompagner les célébrations pour les 50 ans de la mission Apollo 11.

Juste à temps. Alors que l’on célébrera à la fin du mois de juillet l’anniversaire des 50 ans du tout premier alunissage avec un équipage à bord, la NASA a annoncé le 28 juin avoir achevé la restauration de son ancien centre de contrôle des vols habités à Houston. C’est lui qui, à l’époque, a permis de suivre et d’accompagner le déroulement de la mission Apollo 11 — et d’un certain nombre d’autres aventures spatiales.

La décision de restaurer cette salle, qui avait été délaissée en 1992 pour une installation plus moderne, a été prise il y a plusieurs années maintenant. Le travail de réhabilitation lui-même a nécessité des mois de travail. Pour en avoir une petite idée, l’agence spatiale américaine a diffusé un clip résumant en quelques minutes pas moins de sept mois de travail.

Un site historique national

Désormais, la pièce est reconvertie en musée. « Les historiens et les techniciens ont fait tous les efforts possibles pour assurer l’exactitude historique et préserver cette salle pour les générations futures », explique l’agence spatiale américaine. L’endroit était déjà considéré comme un site historique national depuis 1985, du fait de son importance dans l’histoire de la conquête spatiale américaine.

Neil Armstrong
Neil Armstrong. // Source : Stuart Rankin

C’est en effet dans cette pièce que toutes les missions Gemini (sauf la troisième) et Apollo (sauf la septième) ont eu lieu. Outre la fameuse mission Apollo 11, qui a fait à jamais entrer dans l’histoire Armstrong, Collins et Aldrin, c’est dans ces murs que se sont déroulés les terribles évènements d’Apollo 13. Sans l’appui décisif de ce centre de contrôle, peut-être que l’issue de la mission aurait été dramatique.

« De cette salle légendaire, l’Amérique a mené quelques-unes de ses missions spatiales les plus étonnantes », se plait ainsi à rappeler la NASA. « Alors que la NASA cherche à envoyer des humains plus loin dans l’espace que jamais auparavant, le Historic Mission Control servira à rappeler que tout est possible », ajoute-t-elle. Et pour cela, les équipes ne se sont pas contentées de passer un simple coup de balai.

Souci du détail

Outre la remise en état des pupitres et des écrans, l’on constate une attention spéciale pour la mise en scène : paquets de cigarettes, lunettes, canettes, chaises, porte-manteaux, casques, stylos, cendriers, tasses, manuels d’instructions, etc. On pourrait d’ailleurs presque croire que la salle est opérationnelle, les écrans, tous allumés, donnant l’impression qu’il y a une mission qui est en train de se dérouler sous nos yeux.

« Tout sera comme en 1969 », selon la NASA. « Vous aurez l’air d’avoir remonté le temps, comme si les opérateurs de vol avaient quitté un instant leur console pour prendre un café ou faire une pause cigarette ». La recherche de réalisme a été telle que la NASA a même fureté sur eBay pour retrouver le bon modèle de cafetière qui était utilisé à l’époque par les équipes au sol.

« Quand vous entrez dans la salle d’observation, les sièges sont en tissu d’origine. Le tapis est d’origine. Nous aurons même des téléviseurs des années 1960 qui fonctionneront », poursuit la NASA. Même les bons boutons seront allumés comme à l’époque, tandis que les écrans d’affichage afficheront les images appropriées selon le déroulé de la mission. Idem pour l’horloge, qui affichera l’horaire exact.

Crédit photo de la une : NASA

Partager sur les réseaux sociaux