Le logiciel embarqué d’Apollo 11 a été mis en ligne sur Github. Pour éviter un Apollo 13 à tous les apprentis constructeurs de fusées, un développeur a suggéré de corriger un bug avant de se risquer dans l’espace.

S’il vous vient à l’esprit d’aller sur la Lune, vous pouvez avoir besoin d’un ordinateur de bord efficace. Et qu’est-ce qui est plus efficace qu’un système qui a fait ses preuves en… allant sur la Lune ? Chance : le code source du logiciel de bord d’Apollo 11 est open source et vous pouvez le reproduire à loisir. Vous trouverez toutes les instructions et les fichiers dans ce dossier Github. Il ne vous restera plus qu’à construire un lanceur, trouver un équipage, assembler une capsule, définir un endroit où vous pourrez décoller et bien sûr, penser au retour.

Cela dit, vous auriez fort intérêt à bidouiller un peu le code avant de vous lancer dans l’aventure : comme un des développeurs l’a fait remarquer, toutes les missions spatiales ne se sont pas déroulées exactement comme elles étaient prévues. Personne n’a oublié Apollo 13, par exemple. La mission spatiale de 1970 qui embarquait Jim Lovell, Jack Swigert et Fred Haise a presque viré au drame quand un réservoir d’oxygène a explosé sur le trajet vers la Lune. Elle n’est resté qu’un cauchemar pour les astronautes qui ont dû aller jusqu’à la Lune et utiliser son attraction gravitationnelle pour retourner sur Terre, jouant avec les limites des réserves d’oxygène… et leur vie.

Pour éviter qu’un tel incident se reproduise, l’utilisateur SilverWingedSeraph a relevé le bug et a noté la manière de le reproduire. Cela implique, dans un premier temps, de construire un lanceur et de le lancer. En attendant un fix de la Nasa, bonne chance pour vos lancements !

Capture d’écran 2016-07-07 à 18.52.48

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.