La fusion nucléaire est la promesse d’une énergie relativement propre en grande quantité. Mais, ce n’est qu’au stade expérimental. Un pas en avant aurait été fait aux États-Unis et l’annonce est pour ce 13 décembre 2022.

On parle parfois de « soleil artificiel » : la fusion nucléaire reprend les mêmes mécanismes que ceux d’une étoile, mais à l’échelle d’un dispositif en laboratoire. En reproduisant ces mêmes réactions physiques et chimiques, on obtient une source potentielle d’énergie. Celle-ci est bien différente de la fission nucléaire, puisque la fusion nucléaire est « propre », elle n’émet quasiment pas de déchets.

Le département américain de l’énergie a fait une annonce : ce mardi 13 décembre, ses membres révéleront une avancée majeure dans le domaine, qui pourrait bien être historique.

MISE À JOUR : l’annonce est tombée à 16h. Le seuil d’ignition a été franchi pour la première fois, ce qui est une étape historique. On explique plus en détail dans notre article dédié.

Représentation du mécanisme de fusion nucléaire par confinement inertiel. // Source : LLNL
Représentation du mécanisme de fusion nucléaire par confinement inertiel. // Source : LLNL

Comment suivre cette annonce au sujet de la fusion nucléaire

  • Quand ? Le mardi 13 décembre 2022, à partir de 16h (heure de France métropolitaine).
  • Où ? Sur la chaîne YouTube du département américain de l’énergie.
  • Quoi ? L’annonce d’une avancée majeure en matière de fusion nucléaire, une source prometteuse d’énergie pour l’avenir.

À quoi s’attendre lors de cette annonce ?

D’après les informations du Financial Times, cela pourrait être relié à une amélioration du taux d’énergie acquise par les réacteurs expérimentaux — ce qui serait effectivement déterminant dans l’optique de l’utiliser, un jour, dans la vraie vie. Toute la difficulté est à la fois de maintenir les réacteurs dans le temps et d’y puiser suffisamment d’énergie. Deux critères qui ne sont pas encore remplis.

L’objectif de ce genre de recherches est d’atteindre le seuil d’ignition, à partir duquel les réacteurs produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !