Alors que sa suite sort bientôt dans les salles obscures, Wonder Woman revient en Blu-ray UHD avec une édition spéciale. L'occasion de revenir sur les performances techniques du film.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Wonder Woman 1984 a subi la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus. Initialement attendu pour le 3 juin, le blockbuster sortira finalement dans nos salles obscures le 12 août prochain. En attendant, Warner Bros. propose de se replonger dans Wonder Woman, son prédécesseur, grâce à une nouvelle édition Blu-ray UHD intitulée Titan of Cult (comprenant un joli steelbook, un pin exclusif et un poster).

Pour nous, c’est l’occasion de revenir sur les performances techniques de Wonder Woman, rare film mettant en scène une super-héroïne réalisé par une femme.

LE FILM

Intégré à ce qui était encore l’équivalent du Marvel Cinematic Universe chez DC Comics, Wonder Woman suit les aventures de la célèbre princesse des Amazones — campée par Gal Gadot et introduite dans Batman v Superman : L’Aube de la Justice. Pour son propre film, l’héroïne nous renvoie à l’époque de la Première Guerre mondiale.

Malgré quelques atouts dans sa manche (la performance de l’actrice Gal Gadot en tête), Wonder Woman n’est qu’une origin story de plus. Sans relief et plombé par des soucis d’écriture évidents (l’humour à outrance) et de mise en scène (les ralentis), Wonder Woman ne décolle pas au-delà de son ambition de base, celle de mettre une super-héroïne charismatique au premier plan. Encore aurait-il fallu mieux l’entourer et lui offrir de bien meilleures motivations.

Wonder Woman // Source : Warner Bros.

L’IMAGE : 4/5

Les images proposées par le Blu-ray UHD sont à la hauteur de Wonder Woman, c’est-à-dire tout en élégance. Le gain en netteté demeure léger — comparativement au Blu-ray — mais les nuances sont plus fermes, notamment du côté des teintes ocres et dorées. Le HDR vient ajouter un voile flamboyant à l’ensemble, avec des rouges plus soutenus, des reflets plus riches (les lames et armures) et des effet qui ressortent mieux de l’écran (le lasso brille, les flammes d’Arès réchauffent).

On apprécie tout autant la granulosité, d’une finesse bienvenue pour un rendu toujours plus exquis. Il est simplement dommage que certains plans soient un peu moins définis que d’autres (c’est parfois trop flou) et que les incrustations 3D soient très voyantes.

Wonder Woman // Source : Warner Bros.

LE SON : 5/5

Disponible en anglais et en français, la piste Dolby Atmos étonne d’entrée par la puissance et la générosité des graves. Les basses accompagnent merveilleusement bien les séquences d’action, avec une lourdeur bienvenue qui renforce leur impact. À cet argument s’ajoute une bande son qui profite des différents canaux mis à sa disposition pour se déployer avec aisance, sans écraser les voix.

Les effets 3D, pour leur part, sont un peu plus discrets. Mais il arrive parfois qu’ils surprennent au moment où Wonder Woman nous plonge au plus près de la Première Guerre mondiale. Meilleurs témoins ? Les balles qui fusent au-dessus de nos têtes.

Le Blu-ray UHD de Wonder Woman — édition Titans of Cult — est disponible à moins de 30 euros

Partager sur les réseaux sociaux