Une publicité PlayStation a été retirée par Sony parce qu'elle était un plagiat de plusieurs travaux d'animation.

Le 29 novembre dernier, la branche japonaise de PlayStation a publié une vidéo présentant le line-up de la PlayStation 4, avec des jeux déjà disponibles (Death Stranding, Call of Duty : Modern Warfare…) ou d’autres à venir (Final Fantasy VII Remake). Accompagnée d’une chanson festive, cette publicité sentant la fin d’année a depuis été retirée de la chaîne officielle, a repéré Eurogamer le 4 décembre. La faute à des accusations semble-t-il appuyées de plagiat…

Cet outil promotionnel n’est pas qu’un empilement de séquences de gameplay tirées de plusieurs jeux. On retrouve aussi des portions d’animation très jolies pour faire la jonction entre les cinématiques. Sauf que plusieurs artistes, y compris des étudiants, se sont rendus compte qu’elles ressemblaient un peu trop à leurs travaux. Et il n’y a pas eu de consentement de leur part.

Une publicité de Sony retirée pour plagiat

Dans un tweet publié le 4 décembre, le site spécialisé dans l’animation Catsuka s’est amusé à faire un comparatif entre la vidéo et certains travaux. L’occasion de se rendre compte du plagiat avéré avec des exemples criants. « La dernière vidéo de Sony PS4 Lineup Music Video vole des travaux d’animation du monde entier », explique-t-il. On retrouve par exemple des créations signées par des étudiants de l’école française Les Gobelins ou des reprises de la série Steven Universe diffusée sur Cartoon Network.

Pub PlayStation avec plagiat // Source : Twitter Catsuka

À qui la faute ? Visiblement à Kevin Bao, qui a réalisé la vidéo. L’intéressé a déjà été lâché par son agence, comme elle l’a annoncé quelques heures après la découverte : « Nous avons appris que le travail produit par Kevin Bao est du plagiat. Nous avons cessé, avec effet immédiat, toute représentation des travaux de Kevin Bao et l’avons contacté pour avoir des explications. » 

Devenu la cible de plusieurs internautes, qui ont trouvé la trace d’autres copies, Kevin Bao a carrément désactivé son compte Instagram et supprimé son portfolio en ligne. Tout porte à croire que Sony, qui n’a pas encore répondu à nos sollicitations, a été victime d’un imposteur n’ayant pas échappé à la vigilance d’Internet.

Partager sur les réseaux sociaux