2019 s'achève et les regards se tournent maintenant vers l'année qui vient. Du côté du septième art, le secteur de science-fiction sera prolifique. Dans le lot, quelques films annoncés ou attendus pour 2020 méritent d'être suivis d'un œil.

Lucy in the Sky – mars 2020

Lucy in the Sky
Natalie Portman dans Lucy in the Sky. // Source : Fox Searchlight Pictures

Dans Lucy in the Sky, titre qui fait écho à la célèbre chanson des Beatles, on suit une Natalie Portman qui a dû mal à retourner à sa vie d’avant, de Terrienne, maintenant qu’elle a connu l’aventure spatiale en tant qu’astronaute. Elle désire retourner là-haut, mais l’expérience presque transcendante qu’elle a vécue dans l’espace l’a affectée et elle risque de perdre pied…

Le film, qui met aussi en scène Jon Ham sous la direction de Noah Hawley, dont c’est le premier projet en tant que réalisateur, s’inspire en partie de faits réels, avec l’affaire Lisa Nowak, une astronaute américaine qui a été licenciée par la NASA à cause d’une évaluation psychologique défavorable. Elle avait agressé une militaire qu’elle suspectait d’entretenir une liaison avec un astronaute dont elle s’était entichée.

Godzilla vs Kong — mars 2020

Godzilla vs Kong
Visuel promotionnel du choc des titans à venir. // Source : Legendary Pictures

Vous aimez les gros monstres ? Avec Godzilla versus Kong, vous allez être servis, car on peut difficilement proposer une affiche plus alléchante pour les passionnés du genre. Ce quatrième opus du MonsterVerse (une sorte de MCU avec des créatures XXL) sera cette fois un remake d’un film japonais de 1962, époque où des acteurs se glissaient dans des costumes caoutchouteux.

Derrière la caméra, on retrouve Adam Wingard, qui s’est pour l’instant concentré sur des films d’horreur et des thrillers. Kyle Chandler, Millie Bobby Brown et Zhang Ziyi, qui apparaissaient déjà dans Godzilla 2 : Roi des monstres, reviendront à l’écran. Certes, le scénario ne devrait pas vous faire tomber du fauteuil, mais après tout, qu’est-ce qu’on attend d’un film de gros monstres ?

Evangelion : 3.0+1.0 — juin 2020

Rebuild of Evangelion 4
Asuka, Rei et Shinji marchant en direction d’un immense humanoïde. // Source : Studio Khara

Série d’animation phare des années 90, Evangelion bénéficie depuis 2007 d’un important travail de reprise à travers quatre films regroupés sous l’appellation Rebuild of Evangelion. Trois d’entre eux sont déjà sortis et le quatrième doit être proposé au public en 2020. Ces longs-métrages reprennent la trame du dessin animé, mais en lui donnant les moyens de ses ambitions.

Surtout, Rebuild of Evangelion est l’occasion pour l’auteur japonais Hideaki Anno, à qui l’on doit Evangelion, d’apporter des réponses aux questions laissées en suspens dans l’anime, avec de nouvelles intrigues et une fin inédite. Pour apporter une conclusion à cette guerre mêlant robots géants et « anges destructeurs », le projet mobilise plusieurs de ceux qui étaient déjà là du temps de la série.

Ghostbusters Afterlife — été 2020

Who you gonna call ? // Source : Sony Pictures

Le fils fera-t-il aussi bien que le père ? Le cinéaste américain Jason Reitman, à qui l’on doit des films comme Juno et In the Air, proposera de prolonger l’œuvre cinématographique de son père, Ivan Reitman, qui a signé les deux premiers volets de la saga, en 1984 et 1989. Bien sûr, les espoirs comme les doutes sont grands autour de ce projet, car le reboot de 2016 n’a pas laissé d’excellents souvenirs.

Sur le papier, force est de constater que tout est fait pour éviter une sortie de route : Ivan Reitman est à la production et décision a été prise avec ce SOS Fantômes 3 de ne pas tenir compte de ce que qui se passe dans l’œuvre de 2016. En outre, le casting de l’époque (Bill Murray, Dan Aykroyd, Ernie Hudson, Sigourney Weaver, Annie Potts) est de la partie… cela dit, c’était aussi le cas en 2016.

Bios — octobre 2020

Tom Hanks
Tom Hanks, en 2013. // Source : Deutsche Bank

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous avez déjà vu le travail de Miguel Sapochnik. C’est lui qui a réalisé quelques-uns des épisodes les plus marquants de Game of Thrones, qu’il s’agisse de La Bataille des Bâtards ou Durlieu (Hardhome, en VO). Si l’on voit dit ça, c’est parce que l’intéressé travaille aussi pour le grand écran : il a d’ailleurs un film de S-F qui est prévu en 2020 avec Tom Hanks.

On ne sait pas encore grand-chose sur ce projet, faute de bande-annonce ou de visuels, mais le synopsis intrigue : dans Bios, il est question de suivre un inventeur qui s’avère être le dernier homme sur Terre. Malade, il décide de construire un androïde pour lui tenir compagnie ainsi qu’à son chien, à travers un voyage à travers l’Amérique. Ce fameux robot sera joué par Caleb Landry Jones,

The Tomorrow War — décembre 2020

The Tomorrow War
Un premier aperçu du film, avec Chris Pratt au centre. // Source : Chris Pratt

Les voyages dans le temps sont toujours difficiles à rendre crédibles dans la science-fiction, à cause des paradoxes qu’ils occasionnent. C’est pourtant sur cette pente très glissante que s’engage le cinéaste américain Chris McKay avec Tomorrow War. L’intrigue ? L’humanité perd la guerre contre des envahisseurs aliens. Aussi, pour reprendre le dessus, elle décide d’aller chercher des soldats du passé pour gonfler ses effectifs.

On voit évidemment rapidement le problème : si des humains du passé sont appelés en renfort et sont tués dans la guerre d’aujourd’hui, que va-t-il advenir de leurs descendants ? On peut imaginer que la mort d’ancêtres va avoir pour effet de faire disparaître les soldats d’aujourd’hui. Il faudra un peu d’habileté scénaristique pour arriver à nous convaincre. Au casting, on retrouve Chris Pratt, Yvonne Strahovski et J. K. Simmons.

Dune — décembre 2020

Un extrait du trailer de Dune. // Source : Warner

Sans doute le projet le plus ambitieux de l’année 2020. Basé sur le premier tome de l’œuvre la plus célèbre du romancier américain Frank Herbert, Dune sera le dixième long-métrage de Denis Villeneuve, cinéaste canadien qui a su montrer sa maîtrise de la S-F avec des propositions exigeantes et d’ampleur comme Premier contact et Blade Runner 2049, ses deux derniers longs-métrages.

Aujourd’hui, on ne sait pas grand-chose sur Dune. Aucun visuel du film n’a été mis en ligne. On sait en revanche qu’un casting quatre étoiles a été constitué. Rendez-vous compte : Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Josh Brolin, Stellan Skarsgård, Dave Bautista,  Charlotte Rampling et Javier Bardem. Rien que pour les voir ensemble à l’écran, le déplacement vaut le coup !

Voyagers — 2020

Les vastes étendues vides de l’espace sont un défi pour la stabilité mentale. // Source : Pxhere

À moins de découvrir la vitesse supraluminique, les voyages spatiaux sont par nature très longs du fait des distances colossales à franchir pour atteindre d’autres mondes. Voilà ce que le cinéaste Neil Burger veut mettre en scène avec Voyagers. L’intrigue est la suivante : un groupe de 30 hommes et femmes se trouvent dans un vaisseau devant les mener vers leur nouveau foyer.

Un tel voyage va éprouver les esprits et ils risquent de s’effondrer devant un tel saut dans l’inconnu. Neil Burger va donc raconter de quelle façon la mission va progressivement dériver. Le réalisateur assume d’ailleurs l’influence du roman Sa Majesté des mouches, de William Golding, qui raconte la même chose, mais dans un cadre différent. Au casting figurent Colin Farrell, Tye Sheridan et Lily-Rose Depp.

Robopocalypse — 2020

Robopocalypse
Robopocalypse est tiré du roman du même nom, écrit par Daniel H. Wilson.

Michael Bay n’a pas la réputation d’un cinéaste qui fait dans la dentelle. Avec lui, c’est du grand spectacle, des muscles, des armes rutilantes, des explosions à n’en plus finir et des gros robots — et une dose de patriotisme. Il suffit de consulter sa filmographie pour s’en convaincre. Aussi, on peut s’attendre à ce que Robopocalypse coche toutes les cases et vous scotche dans le fond de votre siège.

Initialement, ce devait être Steven Spielberg aux manettes. Cependant des conflits de calendrier et des obstacles au niveau de la production ont sans cesse repoussé le film depuis 2012. Aussi, il n’est pas absolument certain qu’il sorte bien en 2020 — aucun tournage n’a eu lieu, à notre connaissance. Et l’histoire, au fait ? Une sorte de soulèvement des machines, qui conduit l’humanité au bord de la destruction.

Article publié initialement le 21 décembre 2019 et mis à jour le 13 septembre 2020

Crédit photo de la une : Fox Searchlight Pictures

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo