La nouvelle série Watchmen, sur HBO, est la suite du film et adaptée des comics éponymes. Toute la trame narrative est issue d'une divergence de l'Histoire en 1985 : Watchmen appartient donc au genre de l'uchronie. Voici d'autres récits dans ce même registre.

Avec Watchmen, la chaîne américaine HBO continue à développer son après-Game of Thrones. En tout cas, une bonne partie de la presse semble conquise, saluant une œuvre crue, marquante et au message politique fort. Le scénario, adapté des comics, appartient à un genre très spécifique : l’uchronie. Ce type de récits raconte ce qui se serait passé si ce qui s’est passé ne s’était pas passé comme cela s’est passé. En clair, c’est une Histoire alternative, bâtie à partir d’un événement historique majeur qui se passe différemment (les nazis gagnent, la Révolution n’a pas lieu…).

Au départ du scénario des comics Watchmen, les événements divergent en 1985 : Nixon reste président, réélu à plusieurs reprises. L’histoire des États-Unis est donc totalement différente. Par exemple, dans la série, Robert Redford est président en 2019. L’uchronie n’est pas le genre le plus connu, alors qu’il comporte quelques bijoux, souvent à l’ambition très politique… puisqu’il s’agit tout de même de réécrire des pans entiers de l’Histoire. Voici une sélection de quelques œuvres uchroniques dans cette veine, à découvrir absolument.

Et si les nazis avaient gagné la guerre ?

La Seconde Guerre mondiale et les nazis sont des éléments particulièrement récurrents dans le genre de l’uchronie. C’est un moment important de notre histoire commune, aux implications humaines et politiques fondamentales. De nombreuses œuvres creusent cet imaginaire et se penchent sur une issue différente à cette époque.

J’ai lu

L’uchronie la plus réputée sur ce thème est sans doute Le Maître du Haut Château, signée du brillant Philip K. Dick. Et si les Alliés avaient fini par capituler face aux nazis ? Et si les Japonais avaient écrasé les Américains ? Et si Churchill avait été assassiné ? L’auteur reconfigure entièrement la Seconde Guerre mondiale pour imaginer une société américaine oppressée par le nazisme. Bien que ce soit une œuvre littéraire majeure, le style d’écriture étrange de Philip K. Dick peut parfois rebuter. La série adaptée de l’ouvrage, sur Amazon Prime, est très réussie, car elle transpose très bien l’univers tout en rendant l’histoire accessible à celles et ceux qui peuvent avoir du mal avec la plume de Dick.

Si vous souhaitez le réserver en librairie indépendante, vous pouvez passer par LaLibrairie.

Christopher Priest est le roi quand il s’agit de jouer avec la réalité. Alors il était impossible pour lui de passer à côté de l’uchronie. Dans La Séparation, l’histoire se déroule en pleine Seconde guerre mondiale, où l’on retrouve deux jumeaux qui ne vivent pas le conflit selon la même approche : l’un est aviateur dans la Royal Air Force, l’autre est à la Croix rouge. Leurs points de vue ne sont pas les mêmes, leurs souvenirs ne racontent pas la même réalité sur l’Histoire. Christopher Priest ne fait pas une uchronie classique : il ne nous raconte pas ce qu’il se passe après un point de divergence par rapport à l’histoire, il nous raconte le moment d’une potentielle divergence.

Si vous souhaitez le réserver en librairie indépendante, vous pouvez passer par LaLibrairie.

Moins connue et moins acclamée que bien d’autres dystopies, Swastika Night est un chef-d’œuvre largement en avance sur son temps. Dans cet ouvrage écrit en 1937, l’autrice Katharine Burdekin imagine l’émergence d’une guerre mondiale provoquée par le parti nazi. Cette guerre aboutit à sa victoire, à l’orchestration d’un génocide, à l’oppression des femmes. Elle décrit la société totalitaire lointaine sur laquelle ce scénario déboucherait. Au moment où c’est écrit, il s’agit d’une anticipation visionnaire, mais, à notre époque, cela fait office d’uchronie.

Si vous souhaitez le réserver en librairie indépendante, vous pouvez passer par LaLibrairie.

Et si JFK n’avait pas été assassiné ?

J’ai lu

L’assassinat de John Fitzerald Kennedy est, pour Stephen King et Stephen Baxter, un point possible de divergence dans l’histoire du monde. Du côté de Stephen King, il s’agit de 22/11/63, titre issu de la date du fameux assassinat. Tout commence par un voyage dans le temps : un professeur d’anglais va réussir à revenir dans le passé et il aura pour objectif d’empêcher la mort de JFK.

Stephen King aura l’occasion, dans son récit, d’inventer une trame uchronique, par exemple avec des mandats présidentiels qui n’ont rien à voir avec ce que nous avons connu. Comme pour beaucoup d’œuvres du King, une adaptation a eu lieu, en l’occurrence sur Hulu, avec James Franco.

Si vous souhaitez le réserver en librairie indépendante, vous pouvez passer par LaLibrairie.

Chez Stephen Baxter, l’uchronie entre dans le registre de la science-fiction. Dans un célèbre discours prononcé en 1962, JFK désignait l’espace comme la « nouvelle frontière » et affirmait sa motivation à la conquérir. Baxter prend cette motivation au pied de la lettre. Dans Voyage, JFK survit et, peu après les premiers pas d’Armstrong sur la Lune, la conquête de Mars est rapidement enclenchée par la Nasa. L’objectif : amener des humains sur Mars dès 1985. Stephen Baxter allie donc uchronie et voyage spatial dans un diptyque haletant qui peut plaire même aux non-amateurs du genre SF.

Et si l’empire romain ne s’était pas effondré ?

Livre de Poche

Si la période historique de l’Empire romain exerce une fascination sur vous, alors Roma Aeterna va vous passionner. La Pax Romana ne s’y est jamais effondrée, Rome est restée éternelle, car aucune religion monothéiste n’a émergé. Robert Silverberg nous conte, au fil d’une dizaine de nouvelles, pas moins de 1500 ans d’histoire.

Presque comme le manuel d’une histoire du monde intégralement alternative, chaque nouvelle est un épisode historique important. On suit des événements de la vie quotidienne ou des soubresauts politiques tels que des révolutions. Cet ouvrage est un monument de l’uchronie, une relecture profonde, construite, fouillée de l’Histoire.

Si vous souhaitez le réserver en librairie indépendante, vous pouvez passer par LaLibrairie.

Et si la Révolution avait échoué ?

Terminons sur une petite merveille de l’uchronie à la française : Ceux qui sauront, de Pierre Bordage. Le postulat alternatif de départ est simple, la Révolution a échoué. La modernité suit son court, mais en l’absence d’une république et sans les acquis sociaux qui vont avec. Les nouvelles technologies, le confort de vie, les droits sont réservés à une élite sociale versaillaise, là où les pauvres n’ont pas accès à l’éducation et doivent survivre tant bien que mal. Les personnages principaux sont de jeunes adolescents provenant des deux milieux sociaux opposés.

Si vous souhaitez le réserver en librairie indépendante, vous pouvez passer par LaLibrairie.

Partager sur les réseaux sociaux