À l'occasion du concours des Internettes, les Pouces d'Or, on vous a concocté une sélection de chaînes YouTube entièrement féminine.

Chaque mois, Numerama vous conseille 5 chaînes YouTube auxquelles s’abonner. La sélection d’octobre sera un peu particulière, car elle ne comporte que des femmes. Toutes ont été récompensées pour leur travail lors du concours des Pouces d’or, organisé fin septembre par l’association Les Internettes, qui milite pour la promotion des vidéastes féminines, et dont nous faisions partie du jury pour cette édition.

Le logo des internettes // Source : Les Internettes

Esther Reporter

Esther Reporter, c’est le nom de la chaîne de l’une des gagnantes des trois gros prix du concours. Pour y participer, elle a choisi une vidéo sur les coiffeurs. Elle répond à une question que vous vous êtes tous et toutes posé au moins une fois : pourquoi les femmes et les hommes ne paient pas le même prix à la caisse, même lorsqu’ils ont la même longueur de cheveux ?

Avec un ami aux cheveux longs, Esther arpente les salons. Elle questionne les professionnels sur leurs prix et s’entretient avec la gérante d’un salon qui justement, pratique les mêmes tarifs quel que soit le genre du client. C’est vivant, enjoué, bien tourné, très instructif, bref, une vidéo vraiment sup’hair (vous l’avez ?).

Avec l’argent remporté au concours, Esther compte réaliser des projets autour de l’IVG et continuer à parler des sujets qui la font vibrer, comme le féminisme et l’écologie.

Laetitis 

Vous vous souvenez du générique d’Il était une fois la vie ? De Pingu le pingouin ? Des Razmokets ? Vous êtes vous aussi soudainement submergé par une vague de nostalgie ? Et bien vous n’avez plus qu’à vous abonner à la chaîne de Laetitis et dévorer son émission La Pensine.

Cette vidéaste réalise un vrai travail d’archéologue dans l’univers des dessins-animés des années 1980, 1990 et 2000. Elle vous explique qui a créé leurs bandes-son, qui a écrit les épisodes et vous dévoile les dessous de ces contenus… pas toujours aussi innocents qu’on pouvait le penser à l’époque.

Sous la toile 

Dès les premières secondes de l’introduction, Sous la toile captive. L’ambiance est feutrée, la voix parfaitement posée, le montage léché… Si vous aimez passer des heures devant des reportages sur Arte, c’est assurément la chaîne YouTube qu’il vous faut.

La vidéaste qui se cache derrière ce joli projet est étudiante à l’école du Louvre et partage avec nous sa passion pour l’histoire de l’art. Elle analyse des tableaux, leurs auteurs et leurs mystères. Il y en a un peu pour tous les goûts : elle s’intéresse aussi bien aux grands classiques qu’aux représentations plus modernes et mêle parfois les deux. Ses vidéos thématiques, qui portent par exemple sur les peintures dans la saga Harry Potter ou les Ovnis dans la peinture, nous ont particulièrement séduit.

Marina Morello 

Marina Morello n’a pas le « Summer Body » fantasmé et irréel que vantent les magazines féminins. La bonne nouvelle, c’est qu’elle s’en moque. Dans sa vidéo de participation au concours des Internettes, elle parle des parties de son corps qu’elle aime, de celles qu’elle aime un peu moins, et du sujet de l’acceptation de soi.

Elle déborde d’auto-dérision, d’enthousiasme, et son franc-parler est une vraie bouffée d’air frais. Sur sa chaîne, elle parle surtout de sujets de société comme le harcèlement scolaire, la dépression, le handicap et le validisme, ou encore l’épilation.

Videodrome 

Pour finir, parlons un peu de cinéma avec Videodrome, qui propose des analyses très complètes sur le 7e art et sur les films d’horreur, souvent un peu trop délaissés par la critique.

Ce qui fait la force de cette chaîne, c’est avant tout les sujets et angles choisis. Ils sont toujours aussi originaux que passionnants. Sa vidéo sur les représentations des travailleuses du sexe dans le cinéma et la figure de l’homme qui se donne pour mission de les sauver est très réussie. On vous conseille aussi ses analyses d’affiches de films d’horreur, sa vidéo sur les films de requins — qu’on ne pensait pas aussi passionnants, avouons-le — ou celle sur les insectes dans les films d’horreur. Cauchemars garantis.

Nous vous reparlerons probablement des autres gagnantes mais si vous trépignez d’impatience, sachez que la liste complète a été publiée par Les Internettes. Il y a un peu de tout : un court-métrage dystopique très qualitatif, une vidéo captivante sur Docteur Who et plein de contenus artistiques (DIY, illustration) réalisés avec brio. Vous pouvez également regarder toutes les vidéos des femmes ayant participé au concours. Il s’y cache de nombreuses pépites, sur tous les sujets possibles et imaginables.

Crédit photo de la une : Capture d'écran YouTube / Esther Reporter

Partager sur les réseaux sociaux