Sucrerie appréciable réalisée par Edgar Wright, Baby Driver mise beaucoup sur sa bande son.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Connu pour ses comédies déjantées (Shaun of the Dead, Hot Fuzz) et son adaptation des comics Scott Pilgrim, Edgar Wright, qui aurait dû réaliser Ant-Man, a marqué les esprits avec Baby Driver.

Film de braquage avec un jeune héros qui décide de fuir le monde du crime après être tombé amoureux, Baby Driver utilise la musique comme métronome. On avait donc hâte de voir à quel point la technologie Dolby Atmos peut rendre hommage à ce choix artistique rafraîchissant.

LE FILM

Armé d’une playlist dantesque, Edgar Wright livre avec Baby Driver un film d’action pop au rythme et à la chorégraphie maîtrisés comme rarement. Habile mélange entre le son et l’image, cette banale histoire d’un orphelin tombé dans le milieu du crime s’inscrit dans son époque décomplexée.

Il y a aussi la révélation Ansel Elgort, sorte de chef d’orchestre d’une comédie musicale au casting cinq étoiles où personne ne chante ni ne danse. On retrouve bel et bien la patte Edgar Wright, qui aime ces héros à contre-courant pourvu qu’ils soient touchants.

Baby Driver // Source : Sony Pictures

L’IMAGE : 4/5

Résolument travaillée avec ses couleurs criardes et ce look vintage mais pas trop, l’image de Baby Driver respire grâce à l’apport du HDR. Le constat se vérifie dès l’exposition de la Subaru conduite par le héros lors de la séquence d’introduction. Le rouge du bolide explose la rétine et se mêle à des reflets appuyés, que ce soit sur la carrosserie ou les différentes pièces chromées.

C’est un gros plus pour la photographie, sachant que l’aspect argentique se préserve grâce au grain d’une finesse bienvenue. N’espérez pas, en revanche, une définition aiguisée comme une lame de rasoir. De ce point de vue là, le master n’a pas beaucoup plus de détails à offrir que le rendu d’un simple Blu-ray. Si on peut trouver la trace de quelques artefacts (voulus ?), la partie visuelle reste d’une propreté appréciable.

Baby Driver // Source : Sony Pictures

LE SON : 5/5

Baby Driver est un film qui place la musique au centre de tout, avec un héros mélomane qui a toujours une paire d’écouteurs nichés dans les oreilles. La piste Dolby Atmos, proposée uniquement en version originale, rend hommage au montage qui cimente la bande son et ce qui se passe à l’écran dans une harmonie parfaite. Bien que les effets 3D se veulent assez discrets, la manière avec laquelle le mixage se déploie sur chaque canal renforce l’immersion.

À l’arrivée, Baby Driver est un bonheur constant pour les oreilles grâce à un spectacle qui allie générosité, précision et percussion. On est littéralement plongés dans la tête de Baby et il n’y a que les crissements des pneus, les bruits de moteur et les freinages brusques pour nous en sortir au moment où l’action s’emballe.

Le Blu-ray UHD de Baby Driver est disponible pour moins de 25 euros

Partager sur les réseaux sociaux