Les joueurs et joueuses ont déchanté en découvrant qu'il fallait se connecter à un compte Bethesda pour avoir accès à Doom sur Switch. L'éditeur a fait machine arrière.

Mise à jour du 29/07/2019  : Bethesda ne s’est finalement pas caché derrière de mauvais arguments pour justifier une connexion à son service communautaire pour jouer aux jeux Doom réédités. Le studio a affirmé qu’il s’agissait d’une manière de récompenser les joueuses et les joueurs dans un « Slayers Club », mais a reconnu que c’était absurde d’obliger cette connexion. Il a annoncé travailler à une option permettant de jouer sans se connecter (et donc sans accès à Internet).

D’après nos constatations, le problème allait bien au-delà de l’obligation de connexion : il était impossible, samedi matin, de créer un compte ou de se connecter à un compte existant sur une Switch.

Article original : Vous en aviez assez de faire tourner Doom sur votre Monsieur Cuisine Connect ? Les trois opus du jeu culte sont désormais accessibles sur des consoles modernes, a repéré Kotaku le vendredi 26 juillet 2019. Doom, Doom II et Doom 3 peuvent ainsi être joués sur Nintendo Switch, PS4 et XBox One. Doom et Doom II sont aussi disponibles sur iOS et Android.

Mais les joueurs et joueuses ont rapidement déchanté en voyant que pour jouer à ces jeux, ils étaient obligés de se créer — ou se connecter — à un compte Bethesda, l’éditeur de jeux vidéo qui a effectué un reboot de Doom en 2016, et qui édite Doom Eternal, prévu pour fin 2019.

Capture du message sur Switch lorsqu’on lance Doom // Source : Twitter/mjc0961

Un compte Bethesda pour jouer à un jeu de 1993

Or il n’échappera à personne que Doom, un jeu de tir qui date de 1993, n’a pas besoin d’internet pour fonctionner correctement. Certains estiment qu’il s’agit d’un abus de la part de Bethesda, qui force notamment les joueurs qui n’avaient pas de compte chez eux à s’en créer un. D’autant plus que l’éditeur n’a pas expliqué pourquoi une connexion à Internet était nécessaire, ni ce que cela apportait à l’expérience du jeu.

Pour ce qui est de la connexion, il convient de noter que pour Doom et Doom II, il ne faut se connecter en ligne qu’une fois avant de pouvoir jouer hors connexion autant que vous voulez. En revanche, Doom 3 (sorti en 2004) oblige à être connecté à votre compte Bethesda à tout moment — pourtant aucun mode multijoueur en ligne n’a été dévoilé.

Plus embêtant encore, nous avons remarqué, en essayant de nous connecter au jeu, qu’un bug nous empêchait de jouer, et ce même après avoir vérifié que notre connexion internet était activée et fonctionnait. Pour l’instant, le jeu Doom acheté 4,99 euros sur le Nintendo Store ne fonctionne donc pas chez nous.

La critique des DRM en toile de fond

Il convient de noter qu’il faut toutefois une connexion Internet pour télécharger les jeux depuis le store Nintendo. Comme l’a fait remarquer The Verge, il s’agit en fait d’un problème, notamment moral, plus large sur toile de fond de critique des DRM, (Digital Rights Management), ces mesures techniques de protection qui sont censées verrouiller l’usage d’œuvres numérisées, au nom de la lutte contre le piratage. Mais dans les faits, cela peut avoir des conséquences néfastes, plus sur les joueurs qui paient que sur les pirates : vous pouvez par exemple acheter Doom 3 mais ne pas pouvoir y jouer si vous n’avez pas de connexion. L’absurdité de la situation est évidemment renforcée lorsqu’il s’agit de jeux anciens qui font leur retour à la fin des années 2010.

Il n’en fallait pas plus pour que des fans agacés, mais non moins drôles, publient de nombreux détournement (grâce au logiciel amateur Death Generator) de la phrase « Un compte Bethesda.net est nécessaire pour jouer à ce jeu », imaginant qu’elle pouvait s’afficher dans de nombreux jeux cultes comme Super Mario ou les premiers Zelda

Bethesda n’a pas encore répondu aux critiques.

Partager sur les réseaux sociaux