YouTube a publié la liste des vidéos restées le plus en tendances en 2019 dans le monde. Le vidéaste beauté James Charles décroche la palme. Mais qui est-il ?

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais James Charles est le vidéaste à l’origine de la vidéo restée le plus longtemps en tendances cette année. Spécialisé dans le milieu de la beauté, c’est à un « drama » qu’il doit ce titre.

YouTube a annoncé ce jeudi 5 décembre quelles étaient les vidéos restées le plus longtemps en tendances en 2019 dans le monde. Il ne s’agit pas nécessairement des vidéos les plus vues : pour apparaître en tendances, il suffit d’avoir un très grand nombre de vues soudain, ou que le public de la vidéo soit particulièrement diversifié. Cela donne alors à YouTube des indices sur le potentiel de popularité de ce contenu, et la plateforme le met en avant.

La vidéo en question a été visionnée 48 millions de fois. Elle s’intitule « No more lies » ( « plus de mensonge » en français). On ignore combien de temps elle est restée en tendances.

Pour comprendre le succès de ce contenu, il faut remonter en mai 2019. Le youtubeur James Charles est alors au cœur d’une polémique. L’Américain spécialisé dans le maquillage est passé de 16 à 13,5 millions d’abonnés entre le 10 et le 14 mai. Sur Twitter, des dizaines de messages sont publiés à son sujet chaque minute.

Coachella, là où tout a basculé

Le festival de Coachella, où James Charles était d’ordinaire repéré pour ses tenues dignes d’un gala du MET (où il a d’ailleurs été invité en 2019), est à l’origine de la polémique. Peu après ce festival, James Charles se plaint sur Twitter du comportement irrespectueux d’un jeune homme, Gage.

James Charles / Instagram

Le vidéaste a toujours assumé publiquement son homosexualité, mais aussi son penchant pour les hommes hétérosexuels. C’est le cas de Gage. L’homme concerné publie une vidéo YouTube, dans laquelle il explique avoir subi des pressions de la part du youtubeur, alors qu’il lui avait répété qu’il n’était à priori pas attiré par les hommes. «  Il essayait de jouer sur la corde sensible. Il me faisait culpabiliser de ne pas vouloir essayer quelque chose que je ne voulais pas faire », témoigne-t-il.

Cette histoire contient dès le départ de nombreuses zones d’ombre. Tout aurait pu s’arrêter là, mais s’y greffe cependant une seconde polémique. James Charles est allé à Coachella grâce à une marque de vitamines, qui l’a invité en échange de publicités sur ses réseaux sociaux. Cela ne plaît pas à Tati, une youtubeuse beauté. Tati a en effet sorti sa propre marque de vitamines. Étant la mentor et l’une des meilleures amies de James Charles, elle affirme l’avoir pris pour une trahison. Le 10 mai, elle publie une vidéo longue de 40 minutes — depuis supprimée, dans laquelle elle donne davantage de contexte.

Elle énumère les comportements déplacés que James Charles a pu avoir en sa présence. Elle l’accuse là encore d’avoir voulu forcer des hommes hétérosexuels à dire qu’ils étaient gays. Lors de son anniversaire, elle dit qu’il aurait harcelé sexuellement un serveur — qui s’est depuis exprimé, validant sa version des faits –, en disant que son orientation sexuelle importait peu sachant qu’il était « une célébrité  ».

Plusieurs personnalités qui avaient contribué au succès de James Charles en le mettant en avant soutiennent les dires de Tati, notamment Jeffree Star, l’un des plus gros youtubeurs maquillage américains. Il avait effectué plusieurs collaborations avec James Charles. De nombreux vidéastes se désabonnent des réseaux sociaux du vidéaste, qui perd 2,5 millions d’abonnés en l’espace de quelques jours. Tati elle, en gagne des centaines de milliers.

D’autres coups d’éclat

Cette polémique n’était pas la première en date. James Charles est jeune, et ses réactions jugées excessives ou immatures ont parfois agacé ses fans. En 2018, il s’en était pris par exemple à la chanteuse Ariana Grande. Très fan d’elle, il avait réalisé plusieurs reprises de ses chansons et avait publié des photos prises lors de ses concerts. Un jour, la chanteuse l’a suivi sur Instagram et lui a envoyé un message privé, expliquant que si elle avait su qu’il était présent au concert, elle l’aurait invité dans les coulisses.

Problème : peu de temps après, Ariana Grande s’est désabonnée du compte Instagram de James Charles. Ce dernier l’a affichée publiquement dans une vidéo, la qualifiant de « personnalité la plus méchante qu’il ait rencontrée  ». Il s’en est ensuite excusé.

Ses meet-up (des rassemblements où l’on peut rencontrer une personnalité comme un vidéaste) ont aussi fait polémique. James Charles avait organisé un Sisters Tour. Pour y assister, il fallait débourser entre 50 et 500 dollars. Le premier prix donnait simplement accès à la salle du meet-up et à une place assise. Pour rencontrer et prendre une photo avec James Charles, il fallait impérativement avoir le billet VIP, le plus cher.

Faire payer ses rencontres avec ses fans n’est pas rare. La plupart des stars, principalement chanteurs ou acteurs, proposent ces options qui peuvent coûter cher. Si les prix ont fait polémique, c’est parce que le montant semblait très élevé pour l’univers de YouTube, où les meet-up sont encore largement gratuits — notamment parce que de nombreux fans sont jeunes et n’ont pas les moyens. Par ailleurs, des fans de James Charles se sont plaints d’avoir payé pour le voir chanter quelques minutes seulement.

De l’humour au maquillage

James Charles, de son vrai nom James Charles Dickinson, est né en mai 1999. Il a grandi dans l’État de New York, aux États-Unis. C’est en mars 2016 qu’il a publié son tout premier tutoriel maquillage sur YouTube. « J’espère que vous [l’]aimerez, j’ai travaillé super dur là dessus ! Toutes vos astuces ou conseils seront super utiles pour que je puisse faire les meilleures vidéos pour vous  », écrivait-il dans la barre de description.

Dans une vidéo publiée au début de sa chaîne beauté, il racontait toutefois qu’il ne s’agissait pas vraiment de son premier contenu. En 2013, James Charles se rêvait en youtubeur humoristique. Il avait mis en ligne plusieurs petits sketchs sur une autre chaîne. Il était alors âgé de 15 ans, et comptait 14 000 abonnés. « J’essaye tellement d’être drôle mais ce n’est pas drôle, parce que ça se voit que je force. Pourquoi personne ne me l’avait dit…  » dit-il en souriant, des années plus tard.

Le maquillage lui réussit visiblement mieux. Quelques mois seulement après ses premiers tutoriels, sa chaîne a explisé. En octobre 2016, il est devenu la première égérie masculine de CoverGirl, l’une des plus grosses marques de maquillage aux États-Unis. L’autre égérie nommée à ses côtés n’était autre que… la chanteuse Katy Perry.

Un million d’abonnés en un an

James Charles avait atteint le million d’abonnés dès 2017, alors qu’il venait tout juste de terminer ses années de lycée dans un établissement de Bethlehem, toujours dans l’État de New York.

La courbe du nombre d’abonnés de James Charles. // Source : Socialblade

Il a commencé à apparaître dans les défilés des Fashion Week en tant que mannequin, il a collaboré avec les vidéastes maquillage les plus populaires, puis, en 2018, il a dépassé la barre des 10 millions d’abonnés et remporté le prix du meilleur youtubeur beauté de l’année aux Streamy Awards.

Un événement qui se déroulait début 2019 était révélateur de son fulgurant et immense succès. James Charles avait créé sa toute première palette de maquillage, en collaboration avec la marque Morphe Cosmetics. Dans chaque boutique de la chaîne où il se rendait pour en faire la promotion, c’était des milliers de fans qui l’attendaient.

Dans un tweet publié au mois de janvier, le vidéaste expliquait que plus de 10 000 «  sisters » (sœurs en anglais, il s’agit du surnom qu’il donne à ses fans) étaient venues à Toronto le rencontrer. « Merci beaucoup pour votre soutien et votre amour », écrivait-il.

Malgré le drama dont il a été l’objet, James Charles continue aujourd’hui sa carrière. Il s’est tout de même octroyé un petite pause de quelques semaines, après avoir publié sa vidéo devenue extrêmement populaire.

Dans le top des tendances YouTube, on retrouve Jeffree Star, l’un des vidéastes qui avait critiqué James Charles, a rapporté Variety. James Charles a aussi réalisé la vidéo beauté la plus likée (1,6 million de pouces vers le haut) : il s’agit d’un tutoriel maquillage en espagnol.

Cet article a été publié pour la première fois le 14 mai 2019.

Article publié initialement le 14 mai 2019

Partager sur les réseaux sociaux