Brian May, le guitariste de Queen, a publié ce 31 décembre une chanson en hommage à la sonde spatiale New Horizons. Celle-ci a été envoyée à l'exploration d'un mystérieux objet situé derrière Pluton le 1er janvier 2019.

Pour clôturer l’année en beauté, Brian May, le guitariste du mythique groupe Queen, a sorti une nouvelle chanson lundi 31 décembre. Baptisée New Horizons, elle rend hommage à la sonde du même nom envoyée par la NASA dans l’espace en 2006. Oui.

Un solo inédit pour fêter l’exploration d’Ultima Thule

Il s’agit de la première musique que Brian May sort en solo depuis 1998 et sa sortie ce 31 décembre n’a rien d’un hasard. Le 1er janvier, après des années à explorer Pluton et ses abords, New Horizons a en effet été envoyée sur une nouvelle mission par la NASA.

L’objectif était d’aller explorer Ultima Thule, un mystérieux objet d’une trentaine de kilomètres de long aperçu derrière Pluton. Cette mission a d’ores et déjà été couronnée de succès : New Horizons a réussi à frôler l’astéroïde, alors que les scientifiques craignaient qu’elle soit détruite avant d’y parvenir.

Les premières images montrant la forme d’Ultima Thulé. // Source : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

Guitariste et docteur en astrophysique

Il s’agit du vol spatial le plus lointain jamais effectué… et cela valait bien une chanson et un clip, pour Brian May, qui a posté sur ses réseaux sociaux des images en direct d’Ultima Thule.

Avant de devenir un musicien de renom, Brian May s’intéressait beaucoup à l’espace. Il avait d’ailleurs débuté des études en astrophysique. Sur son site officiel, il raconte avoir mis cette carrière et sa passion pour l’astronomie entre parenthèses pendant 30 ans. En 2007, alors qu’il était âgé de 60 ans, il a renoué avec. Il est retourné à l’école, à Londres, où il a terminé sa thèse et obtenu son doctorat.

Pour la mission autour d’Ultima Thule, il a directement collaboré avec les équipes de la NASA, qui lui ont demandé d’écrire une musique. Brian May a expliqué avoir vu dans ce projet une véritable « opportunité » pour combiner ses deux passions, rapporte Forbes de sa conférence de presse. «  Quand j’étais enfant, Pluton était juste quelque chose dont on avait entendu parler, qu’on avait découvert dans les années 1930, mais c’était juste une tâche blanche. (…) La sonde [New Horizons] y a volé et a pris ces incroyables images, et c’était la première fois qu’on voyait à quoi Pluton ressemblait », se souvient l’artiste à propos de 2015.

Les paroles ont été rédigées par un ami du guitariste et chanteur, Don Black. On entend également un message de Stephen Hawking, dans lequel l’astrophysicien décédé en mars félicitait les équipes chargées de l’exploration de Pluton.

Partager sur les réseaux sociaux