Ubisoft veut partir à la conquête des territoires asiatiques et modifiera Rainbow Six Siege en fonction. Les censures pourraient néanmoins être appliquées au monde entier.

Dans un article publié sur son blog le 2 novembre 2018, Ubisoft a officialisé des changements esthétiques à venir pour la saison 4 de l’année 3 de Rainbow Six Siege. L’éditeur français a envie de partir à la conquête des marchés asiatiques et, pour ce faire, doit s’astreindre à des censures en accord avec la régulation stricte de certains pays (notamment la Chine).

Dans le détail, les développeurs remplaceront les icônes à connotation agressive (exemple : un poing à la place d’un couteau), enlèveront les crânes, supprimeront les machines à sous, effaceront les traces de sang et atténueront les symboles sexués. En bref, ils vont édulcorer leur FPS multijoueur.

Censure Rainbow Six Siege // Source : Ubisoft

La censure pour tous ?

Dans son communiqué, Ubisoft précise que ces « changements n’auront aucun impact sur le gameplay  » et l’esprit Rainbow Six. Toutefois, il évoque une seule version globale, ce qui veut dire que les éléments modifiés seront appliqués à tout le monde. Ce choix est motivé par la volonté de ne pas doubler la charge de travail. « En outre, nous garantissons que toutes les modifications futures seront en adéquation avec la régulation globale », affirme Ubisoft. 

Si l’on pourrait déplorer cet universalisme, pointé du doigt par les joueurs, la firme a semé le trouble en indiquant sur Reddit qu’il s’agira finalement d’une version différente du Rainbow Six Siege actuel. Elle n’a pas voulu en dire davantage sur les éléments qui la distingueront de la déclinaison internationale et s’est contentée d’expliquer qu’elle sera régionalisée. Il ne sera d’ailleurs pas possible de faire appel à un VPN pour contourner cette séparation.

Nous avons demandé des clarifications à Ubisoft et sommes dans l’attente d’une réponse.

Partager sur les réseaux sociaux