Le magazine Slant n'a donné qu'une note moyenne à Red Dead Redemption 2, sorti le 25 octobre 2018. Cette évaluation a attiré les foudres des joueurs, dans une nouvelle démonstration d'immaturité communautaire.

Toute la presse internationale chante les louanges de Red Dead Redemption 2, le jeu ô combien attendu de Rockstar Games, sorti ce 25 octobre 2018. Tous sauf Slant Magazine, lui a donné la seule note moyenne : un 3,5/5.

Avec une note de 97/100 sur l’agrégateur de note Metacritic et même 98/100 dans sa version Xbox, le jeu de Rockstar Games se place en deuxième position all time, précédé uniquement par Zelda : Ocarina of Time sur N64. En France, les trois rédactions qui ont pu tester le jeu en avant-première n’ont pas hésité à faire grimper les chiffres : 19/20 pour jeuxvideo.com, 10/10 pour GameBlog et… 21/20 pour jeuxactu.comNo comment. Le système de Metacritic indique en jaune les notes en dessous de 75/100, et celle de Slant se trouve être la seule dans ce cas, sur les 89 existantes à ce jour.

« Il ne se passe que péniblement peu de choses sous les apparences »

La critique pointe des défauts qui ne sont que peu relevés autre part. Il s’attaque notamment au système de poids, qui contraint les déplacements du personnage selon la lourdeur de ses sacs et de son équipement. Cette aspect a, pour son auteur, rendu son expérience de jeu parfois désagréable. Et si pour lui, cet aspect pourrait se comprendre par un désir de recréer une parfaite authenticité des interactions, il relève que, par ailleurs, «  le jeu n’hésite pas à compromettre son sens de l’authenticité pour le joueur ».

Il pointe que le personnage principal, Arthur Morgan, arrive ainsi à point nommé en plein milieu du pic dramatique de chaque événement, ce qui casse la cohérence du monde. Mais à l’inverse, il reconnaît des qualités au monde ouvert et aux interactions avec les personnages non joueurs. En résumé, l’auteur de l’article n’a pas accroché à l’immersion proposée par Rockstar Games, et laisse transparaître sa déception, en la justifiant.

Les commentaires se divisent en deux : certains attaquent la note basse, d’autres pointent le droit à une critique différente. // Source : Capture de la section commentaires de Slant Magazine

Forcément, seule à ne pas qualifier le dernier jeu de Rockstar Games de chef d’œuvre incontesté, la critique à attiré des lecteurs, et parmi eux, de nombreuses critiques — parfois violentes. Slant Magazine accueille régulièrement les blockbusters avec des notes moyennes, et ils sont en conséquence habitués à recevoir ce genre d’attaques. Entre accusation de mettre une mauvaise note pour attirer les lecteurs et insultes directes à l’auteur, une partie de la communauté des joueurs n’a pas apprécié que le jeu tant attendu reçoive une note moyenne.

Il est pourtant difficile de placer Slant Magazine comme un féroce opposant à Rockstar Games (ce qui n’aurait aucun sens en termes de journalisme culturel), puisque le site place le premier opus de Red Dead Redemption en deuxième position de son classement des 100 meilleurs jeux de l’histoire. La réaction d’une partie de la communauté fait écho à ce qu’a subit un journaliste du Monde en France : William Andureau s’était fait harcelé sur les réseaux sociaux après son article sur la façon dont Rockstar Games poussait ses employés à des horaires infernaux.

Red Dead Redemption 2 est disponible à l’achat depuis le 25 octobre 2018. Les joueurs auront donc très bientôt l’occasion de donner leur propre opinion, et il est probable que certains soient aussi déçus que le journaliste de Slant.

Partager sur les réseaux sociaux