La productrice exécutive du jeu culte les Sims a confié à Business Insider pourquoi les joueurs et joueuses peuvent tuer leurs personnages (mais que les Sims ne peuvent pas se tuer entre eux).

Si vous avez joué aux Sims, il y a de grandes chances que vous n’ayez pas résisté à la tentation de faire subir à vos personnages un sort tragique. Et une simple recherche Google montre que vous n’êtes pas les seuls à y avoir pensé.

Lyndsay Pearson est productrice exécutive des Sims 4, et travaille sur la franchise depuis « très longtemps ». Dans une interview accordée à nos confrères de Business Insider US le 29 août 2018, elle revient en détails sur la place de la mort dans le jeu qui a séduit des centaines de millions de joueurs et de joueuses dans le monde.

« La mort dans la piscine, c’est un classique »

Elle rappelle notamment que les avatars ne peuvent pas se tuer eux-mêmes, et que la mort n’arrive que dans deux situations : le jeu le décide (électrocution, incendie, météorite), ou c’est le joueur qui provoque volontairement son décès virtuel. « Pourquoi y a-t-il tant de manières de mourir ? C’est juste… drôle », commence la productrice, avant de lister certaines des tactiques les plus populaires des joueurs.

« La mort dans la piscine, c’est un classique. Nous avons donc rendu la tâche plus ardue dans les Sims 3, en leur permettant de grimper hors de la piscine tout seul. Il fallait redoubler d’intelligence pour les piéger  », rigole-t-elle au cours de l’interview. « Vous devez vous dire ‘wow, vous avez poussé toute une nouvelle génération [d’humains] à intégrer une notion très morbide’. »

Comment montrer la mort ?

Les Sims est un jeu de simulation de vie créé par le studio Maxis qui est sorti pour la première fois en 2000. Il y a eu 4 grands volets, le dernier (Les Sims 4) ayant été lancé en 2014. En 2016, il s’était écoulé plus de 200 millions d’exemplaires dans le monde.

Le principe repose sur la gestion de personnages, de leur naissance à leur mort. Celle-ci doit donc être extrêmement présente, mais ses créateurs ont tenus à ne pas rendre trop sombre l’existence de la fin de vie. C’est pour ça que le personnage de la Faucheuse (The Grim Reaper) a été créé, explique Lyndsay Pearson. « C’est une manière de prendre cette idée abstraite et d’en faire un personnage qui peut faire des choses marrantes. C’est aussi une manière d’apporter une touche d’humour pour dédramatiser un événement qui peut être tragique, surtout si vous avez passé beaucoup de temps avec votre personnage. »

Vous pouvez regarder l’entretien complet de la productrice avec Business Insider US ici.

Partager sur les réseaux sociaux